Un monde dévasté à rebâtir. Ce monde est vôtre ! Explorez-le, bâtissez des villes, prenez le pouvoir, devenez puissant ! Renversez le mal ou embrassez-le.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Light And Dark [Rain/Ancilla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rain Sword

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Light And Dark [Rain/Ancilla]   Mer 29 Nov - 22:06

Light and Dark
Rain Sword feat Ancilla

Elle ne comprenait rien quand je l'appelais par son prénom. « Aly ! » qu'elle braillait comme si elle venait de trouver la réponse à la grande question.

_Tu t'appelles Ancilla, grondais-je.

Ah, génial, elle avait réussit à me foutre de mauvaise humeur. Alasan n'avait rien à voir avec ce truc, et elle continuait à se prétendre elle comme si elle en avait le droit. On aurait dû la laisser, crever, pourquoi Docélia l'avait ramené ? Quelles conneries d'anges... Elle continuait sur sa lancée en baragouinant quelque chose, sûrement pour signifier « Nyogoth », le fameux Imbriaque, confirmant mes doutes. Je soupirais et l'aidais à grimper sur le destrier. Mais je n'avais pas envie de l'accompagner. Une colère sourde étreignait ma poitrine et j'avais besoin de décompresser. Je tendis la bride à Mishraz.

_Je fais un bout à pied, marmonnais-je avant de me mettre au pas de course.

Courir était un bon moyen de détente et puisse que je n'avais pas vraiment de proie à tuer, je m'en contenterai.

Il nous fallu trois bonnes journées pour traverser l'étendue végétale qui séparait le territoire du culte de l'Heptade de celui de la Décade, sous la pluie et la boue. La météo n'avait pas changée si ce n'est que le froid se faisait plus mordant et que nous étions franchement ralentis par manque de traces à suivre. Heureusement que des corbeaux faisaient souvent l'aller-retour entre Mishraz et ses acolytes qui eux n'avaient pas perdu de vue l'Imbriaque. Nous étions dans la bonne direction et nous approchions tout de même suffisamment vite, en réduisant les pauses et les arrêts nocturnes. Je profitait de ces moments pour peaufiner mes techniques au combat. Je n'avais pas l'habitude d'utiliser des griffes et j'avais quelques méthodes à revoir, mais en y repensant, c'était l'arme idéale pour moi, qui préférait les affrontements à mains nues – et qui avait une fâcheuse tendance à perdre ses armes.
Ancilla était agitée, comme à son habitude, mais plus nous approchions de notre démon, plus elle devenait instable, incapable de tenir correctement sur le cheval. Elle prenait d'ailleurs visiblement froid, tremblotant et serrant sa peluche pour obtenir un brin de chaleur. Je sorti une couverture d'un des sac pour la poser sur ses épaules. En guise de remerciement, je me retrouvais le pif dans la peluche moelleuse.

_Meh, j'en veux pas de ton truc qui sent bon, marmonnais-je en la repoussant sèchement.

L'odeur de savon m'irritait les narines. Cette peluche n'avait jamais été aussi propre. Il faut dire que je n'en avais jamais pris soin, ni Aly. Mais Ancilla en portait un intérêt plus... humain, en fait. Mais tout ça ne prouvait qu'une fois de plus que... Que quoi ? Que ce n'était pas moi ? Pas Aly ? Alasan était une partie de moi, sans ça... qui était-elle ? Je ne comprenais rien et je ne savais plus sur quel pied danser. Mes convictions se construisaient et s'éraillaient au gré du vent, pour se reconstruire sur des fondations instables. J'étais moi-même instable, je le savais bien. Mais je n'avais plus rien de certain pour savoir quoi faire, ou aller.
J'avais besoin de faire ce que je savais faire de mieux : tuer.

Et à ma plus grande joie, alors que nous venions de passer un énième village dévoré par le feu, nous nous nous dirigeâmes vers une colline dont l'herbe avait roussi et la terre sèche attestait de l'absence de pluie dans cette zone.

_Eh, regarde, signalais-je à Mishraz en pointant du doigt quelque chose sur le sol.

Il s'agissait d'un cadavre humain fraîchement déchiqueté. Un autre reposait dans une position difforme un peu plus loin. Plus je levais la tête, plus les morts s'enchaînaient jusqu'au sommet, suivant une traînée de sang. L'odeur particulière de chair et de métal m'émoustillait. Enfin quelque chose de familier... qui s'emmêlait avec des souvenirs renaissant. Un fin sourire s'étira sur mes lèvres.

_On est très proches, sourit Mish, tout aussi enjouée que moi, alors qu'elle venait de descendre de cheval et tremper ses doigts dans la plaie d'un mort pour tester la consistance du sang.

Je m’apprêtais à ordonner à mon destrier d'aller de l'avant lorsque quelqu'un nous interpella.

_Chef !

Nos têtes se tournâmes comme un seul homme à la rencontre de Nicole et Sian. La première accourait vers nous et salua respectueusement Mishraz d'un poing sur le torse. Elles échangèrent les informations pendant quelques instants et je décidais de leur fausser compagnie pour poursuivre sur la route funeste, entraînant Ancilla contre son gré.
Je sentais que nous étions vraiment, vraiment très proche, et ce n'était pas que l'obsession pesante  dans mes entrailles qui me guidait, mais aussi l'agitation de mes compères spirituels.

L'air devenait plus sec et plus chaud à mesure que j'atteignais le sommet. Des roches verticales étaient disposées de part et d'autre de cette bosse naturelle, comme si nous étions en un lieu de culte. Un très ancien lieu de culte...

Régit parla prêtresse de la Décade elle-même... Enfin !

Je n'eus même pas le temps de réagir proprement que la petite se mit à hurler. Complètement paniquée, elle se tourna vers moi, impuissante et implorante.

_Nooon ! Rè... Non ! Pas Nyog ! Pas Nyogo ! Pas ça !
_Quoi ? Mais calme-toi, elle va rien te faire ! C'est toi, ça ! Tu es cette femme ! Et j'ai bien l'intention de t'y remettre dedans alors reste tranquille !

Je n'ai pas déjà dis que je n'avais aucun instinct maternel ? Quoiqu'il en soit, même si mon but était de la refoutre là dedans, ça allait être dur.
Je descendis de cheval. Il était temps de l'affronter dignement... de démone à démone. Et quoi de mieux que de choisir le parfait petit diable dévoreur de démon ? Mais j'avais besoin d'un mort...

Et une bonne centaine de futurs morts pointèrent le bout de leur lame tout autour de nous. Une armée d'humains vêtus de blanc et d'or nous encerclèrent rapidement, certains à cheval, d'autre non. Je reconnu Llyode, qui n'avait rien à faire parmi eux, et...

_Nyogoth ! Ton règne s'achève ici et maintenant ! hurla Docélia, à leur tête.

Ah ! Elle arrivait presque à pic. Le plus fun allait commencer. Et je comptais bien en être la première. Je me jetais à corps perdu sur Ancilla, ignorant tout ce qu'on pouvait me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 109
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Light And Dark [Rain/Ancilla]   Jeu 30 Nov - 10:16

Call of Destiny
Rain Sword feat Ancilla


« Quoi ? Mais calme-toi, elle va rien te faire ! C'est toi, ça ! Tu es cette femme ! Et j'ai bien l'intention de t'y remettre dedans alors reste tranquille ! »

Je comprends plus rien… Elle m’appelle Ancilla, elle dit que je suis cette femme… et… et…
Elle descend du cheval et s’éloigne pour la rejoindre elle et le monstre.
« Raënne ! RAENNE ! »
J’ai beau hurler, pleurer et l’appeler, elle continue de s’éloigner. Je voudrais descendre pour la suivre, mais c’est bien trop haut et ça me fait peur !
« RAAAEEEEEEENNNNNNNE !!! »
Mon cri aiguë se déchire dans ma gorge et le cheval commence à s’agiter lui aussi. La couverture que Rain a posé sur moi glisse au sol et Madame Peluche tombe avec elle ! Non !!!
« RAEEEEEEEEEEENNNNNNNNNNE !!! »
Des tas de gens arrivent rejoindre Rain et la femme-au-monstre, et sortent des tas d’épées...
Et Mishraz et les deux autres femmes qui nous accompagnaient au début sont arrivées à côté de moi…
Mais qu’est-ce qui se passe ??? Je comprends vraiment rien !!!
« Nyogoth ! s’écrit Docelia, avançant vers Rain, la femme et le monstre. Ton règne s'achève ici et maintenant ! »
Rain se précipite soudain sur la femme qui est reliée à Nyogoth pour l’attaquer. C’est bizarre… On dirait qu’il sort de son corps, comme une plante qui sortirait d’une graine…
Nyogoth m’a fait savoir que j’étais à lui, bien que je ne sais pas pourquoi… Cette femme semble être sa base et Rain dit que je suis cette femme…. Mais c’est à n’y rien comprendre !!!!

Est-ce que Rain veut juste me protéger ? Elle n’aurait pas voulu me donner au monstre, elle voudrait juste le tuer pour qu’il me laisse ?? Mais… elle a dit que… Oh !!

Au moment où Rain va pour la frapper, la femme et le monstre disparaissent tout d’un coup par magie !!!
Mais…. Où ils sont passés ??

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mais………………… 
????????????????????
Elle….. Elle, il…. Ils… ils sont juste devant moi !!!!
C’est pas possible !!!!
Mais comment ????
J’ai rien vu !!!
Je hurle de terreur, la femme-au-monstre tend ses bras pour me soulever du cheval.
« RAEEEENNNNNNNNE RAEENNNNE RAEEEEEEEEEEEEENNE !!!! »
Mishraz s'exclame de surprise
"Hey ??!!"
Et j’entends soudain Docélia crier :
« La gamine ! »
J’entends une autre femme s’écrier :
« Merde ! Vite ! »
Et je ne comprends plus trop ce qu’il se passe. Je hurle je pleure, et j’ai l’impression que je vais m’évanouir !!!
Je suis tellement fatiguée…
Je vois tout le monde se précipiter vers nous.
La femme au monstre fait au revoir de la main et puis le paysage change subitement.
C’est magique…
Je me remets à pleurer, mais la femme pose son index sur ma bouche, et je comprends que je ferais mieux d’arrêter de crier si je ne veux pas qu’elle me fasse vraiment du mal...
J’etouffe mes pleurs, mais c’est vraiment pas facile ! Ce monstre est tellement énorme !
Et j’ai tellement froid et il pleut de nouveau. J’en ai tellement marre qu’il pleuve !!!
Pourquoi elle fait tout ça ??? Qui c’est ??? Qu’est-ce qu’elle me veut ???
Tout ce sang qu’elle a sur elle… c’est dégoûtant !!!
J’ai jamais aimé le sang, jamais ! Non! J’ai toujours été…. Tellement... triste ??? J’ai jamais rien compris à ce monde… Je comprends plus rien… Tout se mélange...
Elle me pose par terre et s’assied devant moi. Je m’assied par terre aussi et je la regarde… j’aimerais regarder ailleurs, mais elle veut que je la regarde dans les yeux…
Son regard rouge feu me met tellement mal à l’aise… elle sourit en me regardant, et j’ai l’impression qu’elle plonge son regard loin en moi et qu’elle voit tout…
Au loin, j’entends les autres qui nous cherchent. On a pas l’air d’être très loin, mais je ne saurais pas dire où…
Elle me tend soudain les mains et je sais que si jamais je les prends… je… c’est…
Je reverrai plus jamais Ernest.
Je reverrai plus jamais Delphine.
Je reverrai plus jamais Madame Peluche.
Je reverrai plus jamais Rain…. ?

Mais… Je sais pourtant que c‘est ce que je dois faire. Je comprends plus rien... Qui je suis ??
Si je le fais, je le saurai peut-être… ? Elle sait mon trouble, je sais qu’elle sait tout. Mais… c’est quoi, ce tout ? Il faut que je le fasse… Mais… je veux pas…. !
Je sens les larmes couler sur mes joues et je sens la peur dans mon ventre et dans mes jambes, mais je ne crie pas. Il ne vaut mieux pas que… je les contrarie.
Je tends mes mains à mon tour. J’ai tellement… peur… où va-t-elle m’emmener ???
Elle les saisis fermement, ses mains sont brûlantes...
Oh, j’aimerais tellement que Rain soit là !!!
L’entendre me dire qu’elle m’aime au moins une dernière fois….
L’entendre dire qu’elle m'aime au moins une… une seule fois…
Juste… une… fois...


Nyogoth:
 


Je n’arrivais plus à respirer, c’était horrible ! Je n’arrivais même pas à ouvrir les yeux. J’avais l’impression d’être pressée et comprimée à l’interieur d’une boîte bien trop petite dans laquelle on n’arrivait pas à m’enfermer. J’avais l’impression de n’être qu’un pauvre navire au beau milieu d’une terrible tempête.
Tout tanguait.
J’ouvris les yeux. Au dessus de moi, je voyais le ciel grisonnant d’où s’écoulaient quelques gouttes de pluie. J’entendais de nombreuses voix autour de moi, mais je ne pouvais pas vraiment m’en préoccuper. J’avais l’impression que j‘allais crever. Ou bien que j’ai crevée et que je venais de ressusciter. Et puis petit à petit, la houle interieure se calma.
J’avais mal partout. J’avais mal au crâne. J’avais mal au ventre. J’avais mal à chacun de mes muscles et de mes os et je sentais une affreuse douleur cuisante sur mes mains et mes bras.
Mon estomac se contracta et je vomis une flaque de sang.
« Raaarg », bavai-je.
C’était immonde.
Immonde.
J’allais crever.
Mon estomac se tordait comme un torchon qu’on essore à pleines mains.
Qu’est-ce qu’il m’était arrivée ?? Où… qui j’étais ??
Je réalisai soudainement que j’étais en train de pleurer et d’appeler quelqu’un.
« Raënne » je crois bien.
Qui est Raënne ?!
Mais merde ! Et moi, je suis qui au juste ?
J’étais pas seulement en train de pleurer. J’étais en train de sangloter d’une manière incompréhensible qui n’avait rien de pleurs de tristesse. Je pleurais comme quelqu’un en pleine détresse. Comme un gamin terrifié qui endurait quelque chose d’inimaginable… Une angoisse… l’angoisse de tout enfant. Quelque chose qui s’apparentait à la peur du noir. A la survie, ou la peur de perdre quelque chose… J’arrivais pas à mettre le doigt dessus. J’étais presque sûre d’avoir déjà ressenti ça déjà, il y bien longtemps. A l’époque de la guerre… Quand j’étais...
Mais là, j’étais incapable de dire ce que je pouvais bien avoir. C’était complètement incompréhensible.
La guerre ?
Je parvins à me calmer au fur à et à mesure que j’émergeais de cet étrange flou amnésique. Comme la fin d’un bien étrange songe. En regardant mes bras qui me brûlaient, je remarquais que ma peau était brûlée, mais toutes les scarifications avaient totalement cicatrisées… mais… ça fait combien de temps que j’ai perdu connaissance ?! Combien de jours exactement ?!
La dernière chose dont je me souvenais alors, c’était cette maudite chapelle à l’Heptade et puis… plus rien. Le néant.
Je tâtonnai par terre à la recherche de quelque chose que j’avais perdu. Mais où elle était passée ??? Ma… ma quoi ?! Je ne savais même plus ce que je cherchais...
Mais... Où est Rain ???
Je me redressai difficilement puis je me relevai.
Rain était juste là et Mishraz aussi.
Oh pas elle !!! Pas cette vipère !
« Qu’est-ce qui... qu’est-ce que je… j’ai ? » demandai-je en pleine confusion.
Je fus incapable de prononcer une phrase cohérente et je dus m’y prendre à plusieurs fois avant d’arriver à demander ce qu’il venait de m’arriver. J’étais incapable d’articuler correctement non plus.
J’avais dû prendre un sérieux choc sur la tête pour être dans cet état...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Light And Dark [Rain/Ancilla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche de jeu] Touhou Gensoshoku ~ Dark Purple and Light Black Entanglement
» Dark Mechanicum
» CoK# Vs Dark ( Victoire )
» [Web] Bioniclestory updated : Dark miror chapitre 2
» 6° Convention Dark Crusade Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cultes du Chaos  :: LE CONTINENT DU MIRKABRA :: Irksmouth-
Sauter vers: