Un monde dévasté à rebâtir. Ce monde est vôtre ! Explorez-le, bâtissez des villes, prenez le pouvoir, devenez puissant ! Renversez le mal ou embrassez-le.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 106
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   Sam 11 Nov - 13:00

Darkness Memory
Rain Sword feat Ancilla


On passe l’après-midi dehors à jouer. Je me sens bien avec eux,  mais même si je m’amuse beaucoup je reste triste. J’ai beau être entourée, je me sens si seule… si vide. J’aimerais sentir Rain près de moi. J’aimerais qu’elle soit avec moi, mais ce n’est plus ce qu’elle veut.
On était uni mais maintenant… elle s’est détachée. Loin de moi…
Mais pourquoi ? Pourquoi elle m’a fait ça ??
Qu’est-ce que j’ai fait de mal ?  
« Petite ? Ca va ? »
Je lève les yeux vers Ernest.
Je suis cramponnée à ma peluche et je n’ai plus rien envie de faire.
« Bon, on va rentrer goûter, me dit Delphine. Je vais faire de la comporte. Tu aimes la compote ? »
Je hausse les épaule. C’est quoi la compote ? Le soleil baisse à l’horizon et je me demande ce que peut bien faire Rain.
J’ai pas envie de retourner dans la maison. Je voudrais sentir Rain, comme avant !
Je suis quand même les deux personnes à l’intérieur. J’ai pas très faim, mais je ne veux pas les ennuyer.
C’est bon la compote !
J’en voudrais bien encore, mais Delphine m’explique gentiment qu’il n’y en a plus. Alors elle me propose sa part. Elle est tellement gentille ! Je n’ose pas la prendre. C’est sa compote… je veux pas la lui voler !
Mais elle insiste et elle me fait un bisou sur la joue.
« Allez, j’en ai mangé assez, dit-elle en me souriant. Et puis c’est la part de Madame Peluche, elle n’en a pas eu la pauvre !  
- Ooooh iii, Da Lulu ! 
- Mais.. tu parles ! s’exclame Delphine. C’est génial ma chérie ! »
Elle a l’air toute contente.
Je m’esclaffe.
Madame peluche ! Madame peluche !
«  Da Luluuuuuuuu ! »  je m’excite et je ris encore.
Je ris aux éclats, et Ernest et Delphine aussi.
« Viens par là, me dit-elle une fois que j’ai fini de manger. Je peux ? »
Elle tend les bras pour demander Madame Peluche.
J’hésite un peu mais je la lui donne.
Elle la regarde d’une drôle de façon.
« Madame Peluche est très fatiguée dis donc ! On va la soigner un peu ! »
Elle attrape un sac et sort du fil et une aiguille.
« Tu vas voir, elle sera comme neuve ! »
Je regarde faire Delphine curieuse.
Je lui fais confiance, mais je suis pas tranquille. Ca doit faire mal une aiguille !
« Ne t’en fais pas, renchérit Ernest. Delphine est une vraie couturière ! »
Couturière ? Je me demande bien ce que ça peut vouloir dire.
« Mais dis donc toi sinon ! Tu nous as caché que tu parlais...
Il vient et me chatouille un peu, hi hi hi c’est rigolo et je me trémousse dans tous les sens en riant.
« Tu peux me dire ton prénom alors ! Tu t’appelles comment ? »
- Ahi !
- Ahi ? »
Je fais non de la tête et je répète.
« A-h-i !
- Mais tu répètes la même chose…
- A...yi !
- Ayi ? »
Je fais encore non de la tête.
« Eh, j’ai une idée ! Je vais essayer de trouver ton prénom ! Tu m’aides un peu ? 
- Quelle bonne idée ! » dit Delphine.
Je les regarde sans trop comprendre.
« C’est pas… Aby ? » demande Ernest.
Je fais non.
« Adi ? »
Non.
« Acy ?» tente Delphine.
Non.
« Afi ? »
Non.
« Aggie? » demande Ernest.
Non.
« Aly ? essaie à nouveau Delphine.
- AYI ! » je m’exclame.
« C’est Aly ?? demande Ernest.
Il a l’air tout content.
Je fais oui.
« Comme c’est joli ! dit Delphine. Aly... »
Elle se lève peut après et me tend mon nounours.
« Voilà, Madame Peluche est en pleine forme ! 
- Ooooooh ! »
Elle ne ressemble plus à... ELLE EST TROP BELLE ! Maintenant, elle a des bras, des jambes et une tête en bon état ! C’est trop bien !!!
Je prends ma peluche et je la serre fort contre moi. Puis je la regarde longuement. C’est vraiment trop bien !
« Et maintenant… poursuit Delphine. C’est à ton tour. Viens, il est temps de te laver ma princesse ! »
Chic un bain ! Je la suis en trottinant.
Elle fait de couler de l’eau chaude et je me déshabille timidement pour rentrer dans la bassine. Ca sent boooon ! J’ai pris Madame Peluche avec moi ! Comme ça, elle sera propre elle aussi.
Je trouve l’eau un peu froide mais tant pis. Delphine me lave les cheveux et soudain je me sens mal.
Je sais pas pourquoi, j’ai pas envie qu’elle touche mes cheveux…
Mais je lui fais confiance et je la laisse faire.
Je pose ma tête sur mes genoux et j’attends qu’elle finisse.
« Et voilà une petite fille toute propre ! » dit-elle lorsque je sors enfin du bain.
Elle coiffe mes cheveux et je la sens jouer avec. Je me demande ce qu’elle fait…
Elle ne tarde pas à me montrer un miroir.
Mais c’est trop beau !
Elle m’a fait une tresse au dessus des oreilles qui prend tous mes cheveux en les laissant lachés. J’adore !
« Ca te plaît ? me demande-t-elle.
Je fais oui de la tête.
Je suis trop contente !
« Bon, c’est pas tout ça mais je vais préparer la soupe ! dit-elle joyeusement. Il ne faudrait pas te laisser mourir de faim ! »
Puis elle dit à Ernest que c’est génial d’avoir une enfant. Elle a l’air heureuse...
Moi je m’approche de la fenêtre et je regarde dehors. J’ai envie de sortir…
Moi aussi, je pourrais être heureuse si Rain ne me manquait pas tant.
Après tout, être avec elle me suffisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   Mar 14 Nov - 21:29

Darkness Memory
Rain Sword feat Ancilla

Quelques centaines de mètres plus loin, pendant lesquels je me demandais si nous ne faisions pas fausse route, nous débouchâmes sur une petite clairière.

_Putain, grognais-je. Y'a aucune chance pour qu'elle soit là.
_Elle n'a pas pu aller bien loin, me rappela Mish, même accompagnée. Autant essayer.

Je descendis de cheval près de l'entrée. Les lanternes étaient allumées et attestaient d'une présence. Je jetais un œil à la fenêtre rafistolée, mais n'y vit personne. Tant pis, je tentais ma chance en toquant du poing à la porte. Plusieurs fois. Avant de me rendre compte que j'avais encore mes griffes aux mains. J'hésitais à les enlever.

_Oui, oui, ça va, j'arrive ! finit par répondre une voix masculine.

Instinctivement, et imperceptiblement par un œil amateur, je me plaçais en position d'affrontement. Mishraz m'attendait à l'écart, attentive à la situation.
La porte s'ouvrit sur un homme d'âge mûr, qui n'avait pas l'air dangereux. Une de ces personnes que la pourriture humaine n'avait pas encore rongé. Du moins, dans les apparences. En me voyant, il se raidit. Je ne savait pas vraiment si c'était mes armes ou mon regard de fauve qui le mettait en alerte. Il m’accueillit avec réticence :

_Qu'est-ce vous voulez ?
_Je cherche une gosse qui s'est perdue. Une petite blonde, avec euh... un ours en peluche.

Je manquais de civilités, mais je n'avais pas pour habitudes de taper aux portes. Il étudia longuement ma question avant de hausser une épaule.

_Je n'en ai pas vu, désolé. Mais j'ouvrirais l'oeil. Ce n'est pas un temps à ce qu'une enfant traîne seule dehors.
_M'non, justement, soupirais-je.
_Vous êtes sa mère ?
_Pas vraiment... Enfin... Sa mère adoptive, je suppose.

Je n'avais jamais eu l'impression d'être une mère pour Alasan. Notre relation était... complémentaire ? Enfin, je ne m'occupais pas d'elle comme une mère tendre l'aurait fait, si je pouvais imaginer ce que c'était, moi qui avait grandit dans la misère. D'autant que nous avions eut le même âge physique durant un temps. Mais, si on devait nommer notre proximité, maintenant, et sans complexité, ce serait ça. Du moins... ça l'aurait été... Je devais me rappeler que cette fille n'était pas réellement Aly... mais dans le fond, Aly avait-elle seulement existé ?
L'homme me jaugea des pieds à la tête, comme s'il se demandait si une femme comme moi pouvait vraiment élever un enfant.

_Elle s'appelle comment, la petite ?
_Ah, euh, Aly. Alasan...

J'eus un moment de doute. Si elle était capable de dire son nom, il y avait plus de chance qu'elle se nomme Ancilla. M'enfin, la description physique était déjà assez éloquente. Je risquais juste de lui confirmer n'être qu'une mercenaire démoniaque.
Il me sourit.

_Si je la vois, je vous préviendrais.

Et claqua la porte. Sans déconner ? Il compte me prévenir comment ? En hurlant à la lune ? Putain... Je retournais lassement auprès de Mish.

_Alors ? s'impatienta-t-elle.
_Rien. Mais j'ai bien l'intuition qu'il me ment...
_Puisse qu'on a pas d'autre piste, on devrait attendre un peu dans le coin.
_Mouai... A quoi ça sert ?...
_Tu n'as déjà plus la motivation de la retrouver ?
_Si, si... je crois... Tu comprend pas... Tu veux que je me sente comment, moi, en me disant que la seule personne qui a partagé ma vie n'est autre que moi-même ? Que ce... ce corps ne vit que grâce à l'âme de n'importe qui ? Tout n'est pas assez compliqué comme ça...

Je me massais le visage en soufflant. Quand je fermais les yeux, des scènes de mort et de souffrance m'encombrais inlassablement. Déjà sans âme, je ne le supportais pas. Mais maintenant, ce n'était qu'une marrée d'émotion qui menaçait de me noyer à tout moment.

_Hé... Viens, monte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 106
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   Mer 15 Nov - 1:39

Darkness Memory
Rain Sword feat Ancilla


« Delphine, je crois que la petite veut sortir... »
Je suis toujours devant la fenêtre. Je me sens triste. Je regarde Ernest.
« Encore ? » répond la femme.
J’aimerais tellement que Rain soit là… Mais elle doit être tellement loin maintenant et jamais je ne la reverrai.
Pourquoi je suis partie ??
Je suis la pire enfant de la terre entière. Pas étonnant que Rain n’ait plus voulu de moi…
Mais je ne comprends plus rien. Tout est devenu si… bizarre…
« Aly ?? Pourquoi tu pleures ma chérie ?? Viens par là ma princesse ! Ma toute belle… Ne pleure plus ! »
Delphine me prend doucement dans ses bras et les larmes qui glissent le long de mes jours s’accentuent. Bientôt, je sanglote.
Elle me serre tendrement et me berce.
« Chhhhhttt…. »
Je mets mon pouce à la bouche et, toujours contre Delphine, j’enfouie ma tête dans Madame Peluche pour essuyer mes larmes.
J’aimerais tellement parler moi aussi… Mais j’ai beau essayer, je n’y arrive toujours pas.
Ca ne m’a pourtant jamais gênée avant de ne pas dire le moindre mot…
« Dis moi, tu veux essayer de m’expliquer ? me demande Delphine. Pourquoi tu étais toute seule, hein ? Tu as été abandonnée ? »
Je hausse les épaules. Non, j’ai pas vraiment été abandonnée, mais… C’est ce que Rain semblait trouver bien. L’aurait-elle fait, après ?!
« Tu n’as pas l’air très sûre, dit Ernest. Est-ce que la personne qui s’occupe de toi a dit qu’elle voulait t’abandonner ? »
Je fis oui de la tête. C’est bien ce qu’elle avait dit après tout en disant « bonne idée » à la proposition de m’abandonner dans les bois…
« Jamais nous ne t’abandonnerons, nous. D’accord ? me dit-elle en me serrant fort fort fort. Tu resteras avec nous !
- Raaa... 
- Quoi raaa ? » me demande Delphine.
Que lui répondre ? Je n’arrive pas à expliquer quoi que ce soit, je suis tellement nulle !!!
Je veux juste être avec Rain !
Dehors la nuit commence à tomber. Moi, je me dégage doucement du corps de Delphine pour retourner à la fenêtre.
Si seulement Rain pouvait être là…
Delphine retourne faire sa soupe et Ernest essaie de jouer avec moi, mais je vois bien qu’il n’a pas le coeur à ça. A cause de moi, ils sont tout tristes…
quand la soupe est prête on va à table, mais je n’ai pas faim et je mange ma soupe sans en avoir envie. Je suis TROP triste !!!
« Allez, viens, il est temps d’aller au lit ! Me dit Delphine à la fin du repas. Je vais te raconter une histoire ! »
J’ai un peu peur quand elle me dit ça. Les histoires que me racontaient Rain me font un peu peur maintenant. Je les aimais bien avant, mais là… Je veux pas d’histoires !

« Mais j’y pense, me dit-elle. Je dois avoir des habits pour toi, attends... »
Elle me ramène des habits pour dormir et elle s’assiet sur le fauteuil pour me lire son histoire.
J’ai peur rien que d’y penser.
Elle me raconte l’histoire d’un petit garçon qui avait des frères et que les parents, très pauvres, avaient abandonnés dans les bois. Le petit garçon qui était très très malin avait jeté des cailloux pour retrouver le chemin ! Les parents, surpris, les avait de nouveau abandonnés dans la forêt. Cette fois, les garçons n’avaient pas de cailloux… Et c’est après une étrange aventure qu’ils reussirent à rentrer chez eux, avec beaucoup beaucoup d’argent ! Et du coup les parents n’avaient plus envie d’abandonner leurs enfants.
C’était ça qu’il fallait ? Que je trouve de l’argent pour que Rain veuille me garder ?
Finalement ça ne faisait pas peur du tout, mais c'est tellement triste aussi...
L’histoire n’est pas tout à fait finie que je m’endors doucement contre Delphine. Sa main caresse mes cheveux. Je me sens bien, même si j’aime pas trop, je ne sais pourquoi, qu’on me touche les cheveux.
J’entends soudain du bruit dehors. Des voix ?? Mais ?? J’ai pas rêvé ????
Je me précipite à la fenêtre pour voir.

J’essaie de savoir qui ça peut bien être, lorsque je sens des mains se poser sur mes yeux.
« Bouh ! » me fait Delphine.
Puis elle me soulève en disant qu’il est temps d’aller me coucher.
Alors qu’elle me mène dans la chambre, j’entends taper à la porte.
Mais… ???
Je vais pour sauter hors du lit, mais Delphine me demande de rester là. Elle a l’air inquiète… Pourquoi ?
Juste après Ernest arrive et explique que deux femmes ont tapé à la porte, je n’écoute pas la suite que je suis déjà en train de courir toute la maison avec Madame Peluche pour aller jusqu’à la porte d’entrée et l’ouvrir pour courir tout droit devant moi. Devant moi je vois Rain s’éloigner. J’entends Ernest et Delphine m’appeler, mais je n’en ai rien à faire.
Rain est là, elle est venue me chercher !!!!
Je m’écris :
« Raaaa ! »
Et je me jette dans ses bras en pleurant pour m’aggriper à elle.
Elle est là !!!
Elle est venue me chercher... ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   Hier à 20:49

Darkness Memory
Rain Sword feat Ancilla

Je soupirais avec lassitude et montait à cheval.

_Non, mais... j'voulais dire... sur le mien, enfin... tant pis, bon.

Visiblement déçue, Mishraz fit quand même approcher son destrier contre le mien.

_Ecoute, quand j'étais gosse, tu m'as sauvé. Ok, pas avec un grand intérêt, j'sais bien, mais ça a suffit à changer ma vie. Si j'peux faire quelque chose pour toi en retour, même si j'suis pas sûre de savoir bien m'y prendre... m'enfin, voilà. Tu peux compter sur moi, ok ? On va retrouver cette saleté de prêtresse qui fous la merde partout où elle va, on va retrouver ce putain de monstre qui se balade en laissant des cadavres derrière lui, on va le crever lui et l'autre bâtard qui veut te contrôler, et après tout ça, on ira prendre des vacances bien méritées !

Je ne pu m'empêcher d'avoir un brin de sourire. Elle se donnait beaucoup de mal pour moi. Même si je ne pouvais étouffer cette voix qui m'imposait d'être méfiante, pour une fois, je n'avais pas l'impression d'être un déchet humain haït de tous.

_Et ton travail au Saut du Jugement ? lui rappelais-je.
_Je suis la patronne, je fais c'que j'veux.

J'allais répliquer lorsque la porte de la maison s'ouvrit précipitamment. Une petite figure me fixait droit dans les yeux, chose qui me perturba un instant. Je n'avais pas du tout l'habitude qu'Alasan croise mon regard de la sorte, mais je n'avais pas réalisé qu'il s'agissait de cette prêtresse que j'avais déjà posé le pied à terre. La petite chose combla le terrain boueux entre nous pour se blottir contre moi en braillant. Je restais figée, indécise, incapable de faire le tri dans un nœud de sentiments que je ne comprenais pas.
Derrière moi, Mish était descendue à son tour.

_Hey !

Elle se dirigeait droit vers le couple qui venait de poindre au seuil de la baraque. Son poing s'écrasa sur le nez du gars, qui s'écroula sous le choc. Elle dégobilla quelques insultes bien placées avant de revenir, satisfaite.

_Quel enculé de menteur !
_J'me disais bien qu'il y avait un truc pas rond... enfin. Qu'est-ce qui t'as pris de partir comme ça toi ! T'es pas censée... te barrer comme ça ! Tu me suis, un point c'est tout !

Je ne parvenais même plus vraiment à lui en vouloir. Même si Alasan aurait échappé volontairement à mon attention, j'aurais pu la retrouver sans problème en suivant mon instinct, ma moitié. Là, ce n'était qu'une partie de chasse envers n'importe qui. Plus j'y pensais, et plus je réalisais que je l'avais vraiment perdu. Qu'en fasse de moi ne se trouvait que son souvenir. Mais je n'étais pas non plus un monstre qui s'en prenait aux enfants.

_Bon, allons-y, soupirais-je en la soulevant sur le dos du cheval. On a perdu assez de temps comme ça... La prochaine fois que tu te barres, je te laisse te démerder. Ils n'avaient pas l'air bien méchant en plus, ce mec.
_Ah non, et par terre comme ça, il en a l'air encore moins, se moqua Mishraz en éperonnant sa monture. Allez, retournons chercher les filles.

Je me hissais derrière la gosse, harassée de ces sentiments contradictoires qui s'enchevêtrait en moi. J'étais incapable d'aimer. Et maintenant qu'elle est morte... pour me rendre mon âme... Ah, donnez-moi des gens à tuer, j'ai besoin de me défouler.

Nous chevauchâmes sur le chemin du retour, tandis que la nuit était maintenant noire et que le ciel se chargeait de nuages. Il était impossible de se repérer aux étoiles et j'étais presque sûre qu'il se mettrait à pleuvoir. Mais nous dépassâmes rapidement le campement dévasté pour poursuivre en direction du nord, à la suite de l'Imbriaque, sans vraiment être persuadé de notre bonne destination.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 106
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   Aujourd'hui à 0:05

Darkness Memory
Rain Sword feat Ancilla


Alors que je pleure encore contre Rain, j’entends des protestations derrière moi.
Je me retourne inquiète et la joie que je ressens d’avoir retrouvé Rain se transforme soudain en cauchemar quand Mishraz frappe violemment Ernest au visage en l’insultant. Il s’écroule et j’entends Delphine crier de panique.
Mais pourquoi Mishraz fait ça ???
Je cris à mon tour et je vais pour courir vers Ernest mais Rain m’attrape par le bras.
« Qu'est-ce qui t'as pris de partir comme ça toi ! T'es pas censée... te barrer comme ça ! Tu me suis, un point c'est tout ! »
Puis elle me soulève pour me mettre sur le cheval.
« On a perdu assez de temps comme ça... La prochaine fois que tu te barres, je te laisse te démerder. Ils n'avaient pas l'air bien méchant en plus, ce mec.
_Ah non, et par terre comme ça, il en a l'air encore moins, ricana Mishraz. »
Je la déteste ! Elle est tellement méchante !
Pourquoi elle a frappé Ernest, il a rien fait il est gentil !!! 
Tout ça c’est ma faute...
Je suis en colère, je suis en colère, je suis en colère !!!
C’est pas juste !
Je voudrais… qu’elle meure !
Je sers fort Madame Peluche contre moi et j’enfouis ma tête contre elle pour continuer de pleurer.
Delphine et Ernest étaient tellement gentils ! Ils me manquent déjà beaucoup et jamais je les reverrai… J’espère qu’Ernest ne m’en veux pas trop...
Personne n’a jamais été aussi gentil avec moi qu'eux !
Et Rain, elle est si dure…
J’ai plus envie de rien je suis trop triste…  alors je reste contre Madame Peluche et j’évite de pleurer trop fort pour pas que Rain me gronde encore.
Elle est déjà assez fâchée comme ça après moi…
Mais je suis tellement en colère !
En colère, en colère !!!
Pourquoi Mishraz a frappé Ernerst ? Il était gentil ! Elle avait pas le droit de faire ça !

La nuit est rapidement totalement tombée et quand on repasse devant le campement dévasté, je me cache à nouveau le visage dans ma peluche. Le ciel est noir et sombre, de lourds nuages le cache.
Quand on s’arrête enfin et qu’il est le moment de dormir, je sais plus trop si je veux dormir dans les bras de Rain ou pas. Elle n’arrête pas de se fâcher et même si elle ne me repousserait pas, elle se forcerait. Ca se voit…
Mais j’ai tellement besoin d’elle… Qu’est-ce que je vais faire si elle m’abandonne ?
Je me sens peut-être bizarre, et peut-être que quelque chose s’est glissé entre nous, mais moi je veux pas me séparer d’elle !
Je lui tends les bras, je me sens tellement malheureuse… et je sens encore mes larmes couler le long de mes joues. Je suis tellement nulle… Rain va vraiment en avoir marre de moi.
Mais j’ai juste envie d’être contre elle. D’entendre son coeur battre et sa respiration me bercer.
Alors quand elle me prends enfin dans ses bras je la serre fort contre moi puis je la regarde profondément. Elle a franchement pas l’air d’être contente, alors je tente un sourire pour l’amadouer, puis je lui fais un bisou sur la joue.
C’est agréable de faire un bisou !
« Dodo ! » décidai-je.
Je suce mon pouce en serrant fort Madame peluche et je m’endors apaisée contre Rain. Tant qu’elle restera près de moi, tout ira bien… Tout ira bien.

« Ad vitam aeternam... Ad infinitum… ad vitam aeternam… »
Je me réveille… mais qui c’est qui parle ? Rain semble dormir, et ce n’est pas sa voix. C’est une voix… bizarre…
« Ad astra… Ad infinitum… Ad Nyogoth…. »
Je lève la tête pour regarder en l’air.

Je me mets à hurler., un hurlement strident qui pourrait presque déchirer l’air !
Une… chose… bizarre…
Immense !
Qui flotte au dessus du sol…
«  RAAAAA ! »
je hurle, je secoue Rain, je l’agrippe, j’ai peur…
Toujours blottie contre elle, ne faisant même pas attention à sa réaction, je me calme une fois la terreur et la surprise passées.
Je pointe d’un doigt craintif l’immense chose qui plane toujours à quelques pas de moi seulement.
« Yogo... ? » je demande.
Je lâche Rain et j’avance de quelques pas en fixant l’affreux monstre qui m’appelle.
Je comprends rien à ce qu’il a dit, mais je sais qu’il veut me dire quelque chose. Je comprends ce… c’est bizarre, j’ai l’impression d’être reliée à lui… un peu comme je l’étais à Rain avant.
Je m’agenouille devant lui et je reste attentive. Il me fait tellement peur… Je veux pas qu’il me fasse du mal… Ni à moi, ni à Rain. Il a l’air en colère contre moi, mais je ne sais même pas pourquoi… Tantôt en colère, tantôt amusé, il a l’air complètement bizarre…
Au dessus de nous, les nuages se rassemblent rapidement et grondent...
Il me veut, pourrait-il m’emporter ??? Et où ? Pourquoi ??
Je fais non de la tête, il fait oui dans la mienne.
Et puis il disparaît.
Je sais qu’il reviendra… il me veut… mais pourquoi ? Est-ce que c’est parce que j’ai été trop méchante ? Parce que j’ai fait du mal autour de moi ??
Et la pluie se met à tomber...




INFORMATIONS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darkness Memory [RAIN x ANCILLA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» [Story] Into the darkness
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2
» God of War III, Heavy Rain et ModNation Racers bientôt en Platinum
» Heavy Rain - spoil free pour ceux qui l'ont fini
» MEMORY OF THE CAMPS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cultes du Chaos  :: LA PARTIE SUD DU CONTINENT :: Jugement Fall-
Sauter vers: