Un monde dévasté à rebâtir. Ce monde est vôtre ! Explorez-le, bâtissez des villes, prenez le pouvoir, devenez puissant ! Renversez le mal ou embrassez-le.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rise of Shadows [Rain/Ancilla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 11 Juil - 19:15


Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Il ne faisait aucun doute que je venais de tomber nez à nez avec la chose dont j'avais senti la présence depuis le début de cette virée. Prostrée au milieu de son sanctuaire ossuaire, elle nous regardait de ses multiples yeux, positionnés un peu partout sur son corps difforme. Comme une erreur de la nature, elle était le résultat des restes humains et animaux qui avaient foulé le labyrinthe. Une pelicule suintante dégoulinait de ses bras, jambes et torse, tous en mouvement sans qu'elle n'approchait. Comme si tout ces morceaux en décomposition vivaient encore. Sa tête, trop petite par rapport au reste de son corps énorme, était surelevée par d'autres crânes encore garnis de chair, mais la plupart aux orbites vides. Sa gueule béate bordée de crocs bavait abondamment, et ses doigts innombrables pourvus d'os acérés servant de griffes, s'agitaient nerveusement. La créature ne savait pas tout à fait quoi faire. Elle était imposante sur ses bons trois mètres mais ne s'attendait probablement pas à tant de visiteurs. Au-dessus d'elle, les gargouilles voltigeait en fanfare, piaillant grossièrement comme pour l'inciter à se bouger.

A quelques pas devant moi, Aly était au sol et fixait ce monstre putride, la peur aux tripes. C'était rare quand elle était terrifiée et je me doutais que cette chose ne serait pas facile à vaincre. Voire impossible. 

_Tu es complètement inconsciente d’avoir réveillé le Démembreur, espèce de malade ! Entendis-je à ma droite. 

Quoi? Elle était là celle-là? Sans déconner, elle ne pouvait pas me foutre la paix? Cela dit, avoir un coup de main en plus dans ce cas là me serais pas mal utile.
Donc comme ça ce monstre était le Démembreur… Joli petit surnom, pour une créature qui se sert des membres de ses victimes pour sa panoplie vestimentaire.

_Tu m’expliques qui on va sacrifier pour l’apaiser, maintenant ?! reprit-elle, complètement hors d'elle.

Je souris cruellement, un sourcil haussé. 

_Je serai ravie de te jeter en pâture à ce monstre, fit-je avec politesse exagérée. Pour le bien du monde, évidemment.

Mais je pensais n'avoir pas besoin de la forcer. Elle se débrouillera très bien toute seule pour se faire bouffer. Je m'approchais doucement d'Aly et fit une basse révérence.

_Ô grand Démembreur, saluais-je avec théâtralité, sourire aux lèvres, voici pour toi une offrande digne de tes ambitions, la grande Prêtresse de la Décade! 

Je désignais d'un geste de mon épée la poupée de porcelaine derrière moi, tout en aidant Aly à se remettre sur pied pour l'écarter de son champ de vision.

_Tu voulais un sacrifice, non? ricanais-je à voix basse à l'attention d'Ancilla, tout en m'éloignant à reculons. 

Mon petit stratagème avait marché comme sur des roulettes et le monstre, dont une cheville était emprisonnée par le lourd bracelet de la chaîne, s'avançait vers elle. Le sol tremblait sous ses pas tant il était massif. J'imaginais mal la Détraquée s'en sortir face au Démembreur. Et comme je m'y attendais, elle flanchait lentement mais sûrement face à lui. De ses grosses mains véreuses, il se servait de la chaîne pour la frapper. Le sol explosait à chacun de ses coups. Etonnament, Ancilla parvenait à esquiver.

Je pouvais tirer un profit de cette histoire. Ne pas passer exclusivement pour la grande méchante était un atout, parfois. Je savais bien que je n'allais pas vaincre ce monstre avec ma vieille épée moisie mais…
Je me tournais vers Aly, une main sur son épaule.

_Rentre, ma puce. Sors d'ici et attend moi dans ma chambre, d'accord? Rentre.

Elle hésita. Me laisser à la merci d'un démon ne l'enchantait pas des masses. Mais j'insistais.

_Je te rejoins vite, promis. Allez, rentre. Cours.

Je déposais un baiser sur son front et elle s'en alla, par un couloir que nous n'avions pas prit. Mais je lui faisais confiance. Elle était bien la seule à pouvoir sortir de là les yeux fermés. Moi, je me débrouillerais, ça ne doit pas être bien difficile…
Une autre explosion juste à côté de moi me rappela à l'ordre. Il était temps de dresser la bête. 

_Quelle idée, aussi, d'avoir un clébard pareil dans son jardin! râlais-je envers Ancilla.

Les deux mains serrant le pommeau de mon épée, je bondis entre elle et le monstre, frappant de toute mes forces la chaîne dévastatrice qui venait de s'abattre funestement sur elle. Je pu dévier légèrement sa trajectoire, évitant une mort dégueulasse à la prêtresse. Mais le choc souleva des morceaux de roche du sol d'une telle puissance que s'en prendre un seul pouvait être tout aussi fatal.
Le temps que le Démembreur retire sa chaîne pour porter un nouveau coup, j'empoignais le bras de la Détraquée pour la traîner loin de lui.

_On se tire, tu vois bien qu'il est bien trop résistant. A moins que tu veux rester, ça pourrait être amusant de te voir mourir. 

Je l'entraînais de force dans le même couloir qu'avait emprunté Aly, même si je supposais que les murs avaient changé de place depuis. Mais ce n'était pas l'avis des bestioles volantes qui, criaillant comme des truies qu'on égorge, nous poursuivaient de près. Ils ne nous attaquaient pas mais servaient d'avertissement pour le gros machin. A ce train là, on ne pourrait pas le semer.
Je ne savais pas vraiment où je nous entraînais, c'est pourquoi je la relâchais un instant pour me retourner vers les gargouilles hideuses. Trois d'entre elles étaient proches et je pu en découper une sans trop d'effort. Elle n'avait pas stoppé sa course et s'était jetée directement sur l'épée. Pas très coupante, je lui avait fendu la base du cou et broyé les os de l'épaule. Elle gisait en gargouillant - sans mauvais jeux de mots - par terre, baignant dans son sang. 
Ses camarades suivirent rapidement, regrettant d'avoir tenté de m'approcher. La seconde fini écrasée contre le mur et la dernière, la pointe en travers de la tête. Du bon travail bien fait. Et bon pour mes oreilles. Les autres bestioles ne nous avaient pas encore trouvées, perdu dans la brume.
Un peu plus loin, le Démembreur nous suivait sans pressement, je pouvais entendre chacun de ses pas, et la chaîne grincer sur le bitume. Elle était si longue que je ne me faisais pas d'illusion quant au fait qu'il puisse se déplacer dans tout le labyrinthe. 

_Eh oh me lâche pas maintenant, me plaignis-je à Ancilla. C'est par où la sortie?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 11 Juil - 22:05

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Le Démembreur était déchaîné. Rain n’avait pas manqué de m’écouter pour une fois – Au détail près qu’elle était passée devant moi et non derrière, juste pour le plaisir de faire le contraire de ce que je lui demandais - et de rejoindre Alasan, tout en me déclarant au passage dans un sourire mauvais qu’elle serait ravie de me jeter un pâture au Démembreur. Elle avait terminé sa provocation en faisant une ridicule révérence – la pire que je n’ai jamais vu de toute ma vie, à tel point que je me demandai si elle savait ce que c’était et si elle en avait déjà vu une avant les miennes -  à la monstruosité devant nous en me désignant comme offrande. Pauvre garce. Même un singe aurait mieux refait mes  révérences. Je me rendis compte qu’elle avait déniché une épée je ne savais où, mais l’instant était mal choisi pour se poser la question.
« « L’offrande » est venue te sauver la vie, pauvre conne ! » avais-je craché, méprisante.
Il était inutile d’attendre la moindre reconnaissance de sa part et je commençai à me faire à l’idée.
Elle s’éloigna en ricanant vers Alasan, et sous entendit que que j’étais le sacrifice que j’avais souhaité pour apaiser le Démembreur. Ben voyons. Elle serait bien dans la merde sans moi...
A cet instant, je me suis dis que j’aurais bien aimé la voir chercher la sortie.
Après tout, l’idée de la voir errer dans ce maudit labyrinthe jusqu’à la mort se révélait agréable. Une bonne leçon. C’était tout ce qu’il lui fallait.  
Je me concentrai sur l’enveloppe putride qu’habitait le démon. Si j’arrivais à tenir le monstre à distance grâce à mes incantations, cela ne l’empêchait pas de se servir de sa chaîne pour tenter de m’atteindre. J’avais par ailleurs de plus en plus de mal à poursuivre la lutte occulte qui était engagée et je reculais de plus en plus alors que ce n’était pas censée être moi qui devait reculer. Je n’allais plus tenir très longtemps à ce rythme. Je n’avais pas le choix pourtant, je ne pouvais pas laisser le Démembreur dans cet état ; c’était un coup à ce qu’il aille démolir tout le temple.  
Rain allait partir en courant avec sa gamine, le Démembreur allait me démembrer, se calmer, et Rain dans toute son insolence allait trouver une sortie rapidement et allait être accueillie avec les honneurs par Chael, c’était à peu près le tableau que je me représentai. Car c’est bien connu, la chance sourit aux insolents.
Je commençais à être sérieusement essoufflée et paniquée, et j’avais mal à la gorge à force de brailler mes incantations à l’efficacité médiocre et à force de bondir dans tous les sens. Je n’avais plus de voix. Elle était complètement éraillée.
« Quelle idée, aussi, d'avoir un clébard pareil dans son jardin ! s’exclama soudainement Rain.
- T’es pas encore partie, toi ?! m’étonnai-je. Tu risques ta vie juste pour le plaisir de me voir me faire tuer ?! »
La seconde de distraction causée par Rain m’avait fait baisser ma vigilance et lorsque je regardai à nouveau le monstre qui grogna, ce fut pour apercevoir sa chaîne s’abattre sur moi. Je n’avais plus le temps ni la force d’esquiver.
Je fermai les yeux en me protégeant de mes bras.
C’était fini.
Rain allait pouvoir jouir de ma mort comme elle l’attendait si impatiemment.
Alors que j’imaginais le néant m’engloutir dans un éclat de douleur, ce fut seulement un éclat métallique qui résonna dans l’air.
Lorsque j’ouvris les yeux, j’aperçus Rain, épée en l’air, qui venait de s’interposer pour arrêter le coup.
J’écarquillai les yeux de surprise.
Au milieu de la poussière soulevée, un minuscule caillou frôla ma pommette.
Elle fut en feu.
Autour de nous, les Drilles s’agitaient toujours tant et plus.
Le bruit de la chaîne qui racla à nouveau le sol me figea d’effroi.
« On se tire, tu vois bien qu'il est bien trop résistant, décida Rain en m’attrapant le bras pour me forcer à la suivre. A moins que tu veux rester, ça pourrait être amusant de te voir mourir. 
- Mais… »
Je n’eus pas l’occasion de finir ma phrase, entraînée sans ménagement à sa suite.  
« Non… » tentai-je de protester.
Elle ne m’écoutait pas.
« Lâche-moi, on peut pas laisser le Démembreur... »
Je n’arrivais même plus à suivre son allure.
« Moins vite… J’arrive pas à suivre ! »
 Quand elle me lâcha enfin – sans prévenir ben entendu – Je perdis l’équilibre et manquai tomber en arrière. La seule chose qui me retint, ce fut la haie juste derrière moi.
Au loin, nous pouvions entendre le Démembreur suivre lentement notre trace, faisant trembler le sol   à chacun de ses pas et poussant de temps à autre un long grognement furieux.
Trois Drilles nous avaient rejoint et Rain les tua, les unes après les autres, à grand coups d’épée.
Je fermai les yeux écœurée lorsque je reçus une projection sanglante qui m’éclaboussa copieusement le visage.
C’en était trop.
Je m’assis en me tenant la tête, prostrée. J’étais à deux doigts de craquer.
Elle ne réalisait même pas l’ampleur de la gravité dans laquelle elle nous avait plongées. C’était dingue.
« Eh oh me lâche pas maintenant, râla Rain. C'est par où la sortie? »
Je la regardai interdite.
Je me demandai si elle pouvait seulement connaître la peur. Elle avait tellement l’air imperturbable et au dessus de tous les problèmes qu’elles pouvaient rencontrer. La vie semblait tellement simple et amusante avec elle...
« Quelle sortie ? m’exclamai-je dans un filet de voix brisée. Tu ne comprends donc pas ? Si on ne lui fais pas rapidement un sacrifice il va devenir ingérable et ce ne sont pas ses chaînes qui le retiendront bien longtemps… Il va quitter le labyrinthe et tout démolir sur son passage... »
Je crois que seulement un mot sur trois était compréhensible vu l’état de ma voix.
« Il faut l’arrêter, Rain... »  
Mais comment le pouvions-nous ?
« Je ne sais pas comment faire... Nulle arme ne peut rien contre son enveloppe, ce ne sont que des morceaux de charognes animées par l’entité. Il n’y a nul point vital là-dedans et j’ai dû essayer toutes les incantations que je connaissais… »
Je ramenai nerveusement mes cheveux en arrière régulièrement, comme si ce geste était miraculeux et allait m’aider à trouver une solution.
La multiple chose en décomposition revêtue de l’entité démoniaque se rapprochait, me crispant d’avantage à chacun de ses pas ou grognement furieux.
Je n’aurais jamais cru dire ça un jour, mais malgré le fait que je ne pouvais pas supporter Rain, j’étais bien contente qu’elle soit à mes côtés à ce moment-là. L’absence d’inquiétude chez elle avait un côté rassurant et optimiste, alors même que tout me paraissait foutu d’avance. Non, j’en étais sûre, elle ne se rendait pas compte non plus de la chance qu’elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mer 12 Juil - 13:08

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Agenouillée, la Prêtresse était sur le point de me claquer dans les mains, le souffle court et épuisée par ses sorts. La situation devait pas mal l'angoisser. Pour ma part, je ne connaissais qu'une seule peur: celle de perdre Alasan. Au moins, je savais qu'elle allais bien grâce à notre connexion.
Mais malgré tout, Ancilla ne voulait pas partir. M'accusant de prime abord d'avoir réveillé ce monstre bizarre alors que ce n'était pas moi qui le gardait enfermé au milieu de mon jardin, elle voulait maintenant qu'on se le fasse. Ou plutôt que JE me le fasse, parce que ce n'est pas elle qui pourra bien m'aider dans son état.
J'essuyais les éclaboussures de sang sur mon visage tout en réfléchissant à un moyen de liquider le gros chien. Je n'étais pas sûre que des coups dans sa chair morcelée lui fasse grand effet. Je devais admettre que, si je voulais vraiment le crever, je ne pourrais pas y arriver toute seule. Cela dit, je pouvais tout aussi bien faire semblant et l'offrir réellement en sacrifice. Je gardais cette idée en cas de dernier recours, avoir un plan D pouvait s'avérer sauveur. Dans l'instant, il nous fallait quelque chose de plus concret...

_Mais oui! m'exclamais-je. Combattre le feu par le feu. Je parle pas de nos lanternes qu'on a perdu en cours de route, mais de moi. Mes démons.

Je retirais mon gilet puis mon sweat, la poitrine à l'air. Quoi, je ne supportais pas les soutien-gorges! Mais c'était pas ce que je voulais montrer. Plutôt mes nombreux tatouages.

_Réveilles-en un, comme tu as fais l'autre soir. Un qui ne demande pas de sacrifice, surtout. Opale me disait que j'avais besoin d'une clef, mais qu'une bonne prêtresse pouvait s'en passer et exploser les serrures. C'est risqué que je perde totalement le contrôle mais…

Je souris.

_Je suis sûre que tu sauras remettre les choses dans l'ordre, pas vrai, Ancy?

Je ne voulais pas paraître prétentieuse ou moqueuse, mais il fallait reconnaître qu'elle n'était pas très douée pour maintenir l'ordre, donc même avec tout mon air de gentille fille, elle pouvait le prendre de travers… Histoire de lui redonner un peu confiance en elle, et lui montrer que j'étais sérieuse, je m'abaissais à son niveau et, douce, le visage proche du sien, mon pouce effleurant l'arrête de sa mâchoire, je murmurais:

_Tu peux le faire.

Puis je rompis le contact visuel et me relevait.

_Il y en a un qui peut nous prêter main forte en toutes circonstances… C'est Ipos.

Je désignais de l'index un symbole près de ma hanche.

_D'après ce que ma dit Opale… C'est un démon mineur, une sorte de chien bien dressé. Ça ou… Paimon, le démon Insatiable (je baissais légèrement l'avant de mon pantalon pour dévoiler un symbole au bas de mon ventre). Je ne sais pas s'il fera l'affaire mais il est grand et gros, il pourrait rivaliser avec lui.

D'accord… dire "grand et gros" en baissant son pantalon n'était pas très aiguicheur.

_Le seul soucis, repris-je, c'est qu'il a le pouvoir d'exacerber les vices des personnes autour de lui. Donc tu risques de devenir chiante, et moi aussi probablement. Mais ce sont les deux moins difficiles à invoquer. L'un ou l'autre. Ou les deux en même. Mais je crois que c'est pas possible, même si je suis la Krishna. En tout cas, faut que je compte sur toi pour les réenfermer après.

Je lui fit un clin d'oeil, poings sur les hanches.

_Tu es la grande Prêtresse, non? Ça sera du gâteau pour toi. Qu'est-ce que t'en dis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mer 12 Juil - 15:33

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Rain s’essuya le visage, pensive.
« Mais oui ! s'exclama-t-elle soudain, comme ayant reçu l’illumination. Combattre le feu par le feu. Je parle pas de nos lanternes qu'on a perdu en cours de route, mais de moi. Mes démons. »
Je la regardai dubitative.
« Qu’est-ce que tu entends par... »
Elle retira son sweat puis son haut.
La soudaineté de la scène m’interloqua et je la regardai surprise, coupée net dans mon élan. Mais pourquoi se déshabillai-t-elle ?!
Rain n’avait pas de soutien gorge mais sa poitrine parcourue de nombreux tatouages n’en était pas moins bien ferme et rebondie. Elle avait un joli corps pour une sauvage qui voulait taper sur tout le monde.
« Réveilles-en un, comme tu as fais l'autre soir. Un qui ne demande pas de sacrifice, surtout. Opale me disait que j'avais besoin d'une clef, mais qu'une bonne prêtresse pouvait s'en passer et exploser les serrures. C'est risqué que je perde totalement le contrôle mais… »
Elle s’interrompit un instant et me sourit.
« Je suis sûre que tu sauras remettre les choses dans l'ordre, pas vrai, Ancy ? »
Elle s’abaissa pour se mettre à ma hauteur et, son visage proche du mien, elle caressa la partie saillante de ma mâchoire. Elle plongea ses yeux dans mon regard angoissé.
« Tu peux le faire. »
Je ne comprenais plus rien. Pourquoi agissait-elle comme ça ? Avait-elle peur finalement, au point de m’encourager de la sorte ? Ca ne lui ressemblait pas.
Puis elle se releva tranquillement et je me reculai pour éviter d’avoir ma tête pile entre ses seins.
« Il y en a un qui peut nous prêter main forte en toutes circonstances… C'est Ipos, » reprit-elle en montrant un tatouage sur sa hanche.
Elle me parla de divers démons de l’Heptade, puis baissa son pantalon pour me montrer son tatouage sur le bas de son ventre.
Nom d’un chien. Elle allait finir totalement à poil dans quelques secondes à ce rythme là.
« Le seul soucis, reprit-elle, c'est qu'il a le pouvoir d'exacerber les vices des personnes autour de lui. Donc tu risques de devenir chiante, et moi aussi probablement. Mais ce sont les deux moins difficiles à invoquer. L'un ou l'autre. Ou les deux en même. Mais je crois que c'est pas possible, même si je suis la Krishna. En tout cas, faut que je compte sur toi pour les réenfermer après. »
« Quoi, moi ? demandai-je incrédule. J’ai déjà assez de mal avec les Démons que je sers, ce serait de la folie d’invoquer des démons que je ne connais même pas… Et… Chael ne va vraiment pas être content… Je vais encore avoir des ennuis, » soupirai-je en baissant les yeux.
- Tu es la grande Prêtresse, non ? Ça sera du gâteau pour toi. Qu'est-ce que t'en dis ? demanda-t-elle en me faisant un clin d’oeil et mettant ses poings sur les hanches.
« Le Démembreur est l’un des dix démons de la Décade, expliquai-je. Il vaut mieux éviter de faire appel à un démon si il n’y a pas de sacrifice. Il vaut mieux les laisser tranquille en tout temps de toute façon. Et il n’y a aucun Démon qui ne demande aucun sacrifice. Ce serait un coup d’en avoir deux au lieu d’un à calmer… Non, il doit y avoir une autre solution… »
« Et… Rhabille-toi s’il te plaît, » finis-je gênée en fuyant son corps du regard.
J’allais pour rajouter qu’il y avait une enfant, mais je me rendis compte qu’Alasan n’était plus là. Mais depuis quand ?! J’aurais été incapable de le dire. La dernière fois que je me souviens de l’avoir vu, c’était lorsque nous étions devant le Démembreur.
« Où est Alasan ?! » m’affolai-je alors.
Au loin, le monstre s’énervait toujours, ce qui était au moins bon signe pour la gamine : Elle n’avait pas croisé son chemin, sinon il se serait calmé.
« Il faut la retrouver avant qu’elle ne retombe sur le Démembreur... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Jeu 13 Juil - 8:28

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Non mais j'y crois pas, quelle Prêtresse de pacotille! Elle ne sait donc vraiment rien faire, celle là? Oh et puis si elle veut un sacrifice, j'peux lui en donner un!

_Ok, tu veux un sacrifice? grondais-je. En voilà un!

Je reculais d'un pas et levais ma lourde épée. Bloquée contre le mur, elle ne put pas éviter la lame qui fendit l'air au niveau de son épaule. Je l'avais presque frôlée, mais l'idée était toute autre. Une coupure pas très net et assez profonde s'était ouverte, et, sans lui laisser le temps de réaliser, je jetais mon arme pour l'empoigner par le cou, la forçant à se redresser.

_Tu vois, ça? râlais-je en pressant la blessure sans retenue de ma main libre, badigeonnant ma main de son sang. Ça fera l'affaire pour la vulgaire Prêtresse que tu es. Maintenant tu vas ouvrir la porte de Paimon ou je miserai sur le fait que te tuer devrais le faire venir tout seul. Ça, ou j'te crève pour calmer l'autre abruti.

Ah! Si la gentillesse ne marchait pas avec cette fille, j'avais pas le temps d'élaborer un autre plan de soudoiement.

_Arrête un peu de faire ta chochotte, Chael est pas là, il ne sait même pas où tu es, il ne viendras PAS. JE suis là, et ta vie dépend que de moi.

Je m'écartais d'elle et récupérais mon épée usée.

_Je suppose que sacrifier une des gargouilles ne servirais pas à grand chose. Et pour Aly, elle va bien, t'en occupe pas.

Je me concentrais un instant sur mon psyché et fut rassurée qu'en effet, tout allait bien, pour l'instant. Je ne pouvais pas vraiment savoir si elle était rentrée, mais tant que la peur qu'elle m'avait communiqué lors de sa rencontre avec le Démembreur ne revenait pas, tout allait pour le mieux. Même si une de ses gargouilles l'avait prit en chasse, je sais qu'elle saura le semer, petite et agile comme elle est. J'aurai quand même préféré la savoir avec une arme. Avec tout ces cadavres, elle aurait bien pu en trouver une.
Puis je scrutai Ancilla. Elle commençait sérieusement à m'exaspérer. Bordel, qu'est-ce que j'attendais pour lui fourrer mon épée dans l'estomac? J'avais toujours cette mince impression qu'elle pouvait me servir, mais vu qu'elle n'était rien qu'une flipette incapable, j'aimerai bien savoir en quoi.


Dernière édition par Rain Sword le Mer 19 Juil - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Jeu 13 Juil - 11:14

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla


Son regard se durcit à nouveau et les choses allèrent si vite que j’eus à peine le temps de réaliser.
« Ok, tu veux un sacrifice ? demanda-t-elle. En voilà un ! »
Elle recula d’un pas et leva son épée vers moi. Mais ?! Elle allait vraiment me tuer là, comme ça ?!
Je regardai terrifiée la lame fondre sur moi.
Je poussai un hurlement de douleur. Bordel, mon épaule !
Elle venait de me lacérer l’épaule sans la moindre somation.
« Mais t’es complètement malade ! » hurlai-je en me mettant à pleurer.
Elle jeta son épée et se rua sur moi pour m’empoigner par le cou. Je me retrouvai debout en un quart de seconde, à moitié étranglée par sa poigne meurtrière.
« Tu vois, ça ? questionna-t-elle en pressant fermement la blessure qu’elle m’avait infligée, me faisant émettre un gargouilli de souffrance étranglé. Ça fera l'affaire pour la vulgaire Prêtresse que tu es. Maintenant tu vas ouvrir la porte de Paimon ou je miserai sur le fait que te tuer devrais le faire venir tout seul. Ça, ou j'te crève pour calmer l'autre abruti. »
Elle me regarda avant de reprendre :
« Arrête un peu de faire ta chochotte, Chael est pas là, il ne sait même pas où tu es, il ne viendras PAS. JE suis là, et ta vie dépend que de moi. »
Elle me relâcha enfin et recula pour récupérer son épée.
Je me disais bien que c’était pas normal tant de gentillesse venant d’elle. Mais le contraste extrême de son comportement était marquant et là, je me retrouvai piégée entre deux feux. Que faire ?
Soit c’était un démon qui allait me tuer, soit c’était elle.
Passer de Charybde en Sylla, super.
Je tenais mon épaule douloureuse pour tenter de maîtriser le saignement. La plaie avait l’air assez profonde et saignait abondamment. J'allais avoir besoin de nombreux points de sutures.
Je levai un regard méprisant vers elle.
« D’accord, je vais le faire puisque tu ne me laisses pas le choix. Mais sache que si on arrive à passer au travers, tu auras des soucis avec Chael quand il saura ce que tu m’auras forcée à faire et surtout ce que m'as fait. »
Je soutins son regard. Je crois que je ne l’avais encore jamais autant haï qu’en ce moment-là.

Le Démembeur n’était plus très loin à présent. Quelques secondes encore et il allait nous rejoindre.
Je n’avais rien pour un rituel convenable, ni bougies, ni encens, ni personne à sacrifier, ni rien d’autre. Ca allait être une vraie catastrophe et je ne savais pas comment arriver à quoi que ce soit dans ces conditions.







Je cherchai rapidement autour de moi, un grondement sourd commençant à résonner à l’intérieur de mon crâne.  
« Putain, il va pas s’y mettre lui aussi, » m’agaçai-je au bord de la crise de nerf.
Forcément que ça ne devait pas lui plaire que je contacte une entité du camp adverse. Mais c’était pas comme si j’avais le pouvoir de décider quoi que ce soit. Je portai une main à mon front quelques secondes – celle du bras intact -  pour tenter de tempérer un mal de crâne naissant et grandissant. Je ressaisis mon épaule rapidement.
« Va falloir que tu me files un coup de main, m’adressai-je à Rain. Je ne vais pas y arriver toute seule. Ce sera l’occasion  de commencer ta première leçon d’initiation en passant. Trouve moi une pierre qui puisse marquer le sol et dépêche toi, on a plus beaucoup de temps. »
Lorsqu’elle eut trouvé une pierre, je rajoutai :
« Maintenant, trace un cercle autour de nous en commençant par l’est et termine par le nord, ne te trompe surtout pas. Après refais en un autre à l’intérieur.  »
La douleur s’amplifiait et un son strident, bien plus insoutenable que le son de cor que je pouvais entendre lors des moments d’insatisfaction de mon hôte, retentit furieusement dans mon crâne.
« Ah, c’est atroce ! » m’écriai-je en saisissant ma tête de mes deux mains malgré la douleur à mon épaule. 
« Continue, criai-je lorsque elle me regarda après mon exclamation. t’arrête pas, termine-moi ces foutus cercles ! »
Je commençai ensuite mon invocation une fois les cercles terminés. Je n’avais plus rien à perdre en fin de compte ; tout était déjà foutu. Je misai donc mes dernières forces dans les incantations. Tout le reste du rituel était totalement foiré d’avance, je me devais donc de compenser avec mon énergie et autant le dire de suite, c’était mal engagé.
Je répétai en boucle les formules, lorsque je ressentis une explosion qui nous propulsa Rain et moi hors des cercles de protection.
A l’interieur, une forme sombre et éthérique, grognante, s’effaça progressivement pour repartir d’où on l’avait tirée. A mon avis, Paimon n’a pas dû apprécier le dérangement.
Je me tournai vers ma droite pour demander à Rain si elle avait une meilleure idée, lorsque j’aperçus le Démembreur s’engager dans notre parcelle du labyrinthe.
« Oh non… » lâchai-je désespérée.
Il s’approcha de moi d’un pas bien plus rapide que ce que je lui connaissais, attirer à n’en pas douter par l’odeur de mon sang. Toujours vautrée au sol, je reculai lentement, tant bien que mal, finissant par me redresser pour me relever. Il gagnait rapidement du terrain.
Un bruit derrière-moi annonça que j’étais à présent prise au piège. Le labyrinthe venait de se refermer dans mon dos et je heurtai une haie.
Je fixai le Démembreur qui était à présent juste en face de moi. Une puanteur sans nom me frappa le visage. Les miasmes de la charogne en décomposition et je crus bien que j’allais vomir.
Tout mon corps tremblait. Je chantai alors pour me donner du courage et finir dignement l'une des nombreuses chansons de guerre que je connaissais :

LE SOLDAT

Couplet chanté jusqu'à la fin de la scène:
 

Une dizaine de langues sortit d’orifices bavant et gluants et léchèrent le sang qui avait coulé le long de mon bras et de ma poitrine. J’étais écœurée autant que terrifiée.  
Je regardai Rain qui était toujours sur ma droite mais qui nous regardait sans réagir.
Certainement en pleine fascination macabre...
Pouvait-elle me porter le moindre secours de toute manière ? Il n’y avait plus grand-chose à faire. C’était de sa faute si j’en était arrivée là. C’était à cause d’elle que j’avais dû me précipiter dans ce bourbier, et encore à cause d’elle si j’étais en train de me faire déguster comme un steak saignant offert sur un plateau d’argent. Et voilà comment ça allait finir. J’allais me faire dévorer puis démembrer vivante et elle, elle allait pouvoir tranquillement retrouver la sortie – sans trop d’encombres, j’en étais toujours persuadée.
Quelle ironie quand même quand on y pense… Finir sacrifiée alors que d’habitude c’était moi qui  sacrifiait.

Je sentis des centaines de minuscules crocs s’enfoncer dans ma chair. Je grimaçai de dégoût. Ce n’était pas vraiment la douleur qui pouvait encore me gêner à ce stade, mais plutôt le côté désagréable du sang chaud qui s’écoulait hors de mes veines, du vieux sang séché qui tiraillait ma peau, de la chose putride en face de moi qui s’épanchait avidement de mon sang et de l’immense épuisement.
Rain profitait toujours du spectacle sans bouger et moi, alors que je finis de chanter la dernière parole, je perdis conscience.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Lun 17 Juil - 21:41

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Cette fille ne jurait vraiment que par son Chael. Elle croyait vraiment que, si je n'avais pas peur d'un monstre énorme et hideux, j'aurai peur de son chéri? Je ne sais même pas qui c'est, d'ailleurs. Elle parle de l'Hôte? Ou de son marin stupide? Peu importe, je m'en fou. Elle ne vivra même pas assez longtemps pour aller pleurnicher entre leur jambes. Ah! Elle m'exaspérait dès qu'elle ouvrait la bouche, celle-là. Et c'était pas faute d'avoir - un peu - essayé de l'encourager. Non, décidément, les humains étaient pathétiques. Pas étonnant que ce soit moi, l'élue du monde obscur.
Je doutais sérieusement qu'elle parvienne à déverouiller une de mes portes par la force dans cette situation, mais j'espérai bien. Si j'avais toujours l'impression de nager dans un rêve, je sentai encore la présence des démons, et la puissance qu'ils pouvaient m'offrir. Je voulais m'y adonner sans retenue, mais si seulement je n'avais pas perdu les clefs. Ouai, cette image était tout simplement parfaite pour ce que j'étais. Un portail vers le monde humain. Un portail clos avec une gardienne amnésique. Juste parfait.

J'arcquais un sourcil lorsque le regard meurtrier d'Ancilla me désignait. Un fin sourire releva mes lèvres, tant j'étais ravie de sa haine envers moi. Oh, je pourrais m'en amuser plus tard. Si je me fichais pas mal qu'elle mourrait tuée par un monstre, je préférai ne pas la suivre. Je n'étais pas immortelle. La peur était un réflexe de survie, le mien était la soif de tuer. Je pouvais déraisonnablement me jeter sur tout et n'importe quoi, surtout quand Alasan n'était pas là pour m'en empêcher. Donc, en l'instant, j'allais la laisser mener la danse. Je jetterai la prêtresse en patûre si besoin.
Celle-ci semblait en pleine désarrois et ne souffrait visiblement pas que de la plaie que je lui avais administré à l'épaule. Elle se reprit pour m'ordonner de trouver de quoi graver le sol. Je n'aimais pas le ton qu'elle employait, mais je ne me fis pas prier et me rhabillais à la va-vite avant de trouver facilement un gros cailloux entre deux ossements.

_Navré, j'ai pas de stylo, m'amusais-je en lui présentant ma trouvaille.
_Maintenant, trace un cercle autour de nous en commençant par l’est et termine par le nord, ne te trompe surtout pas. Après refais en un autre à l’intérieur.

Je la regardais comme si elle venait de me parler chinois. Elle a cru que j'avais une boussole dans la tête? Sans déconner. Elle s'impatienta comme je ne me décidait pas à bouger. Tant pis, elle n'avait pas plus l'air de savoir où était l'est de l'ouest et je m'accroupi pour frotter la pierre contre le béton craquelé. Un grincement désagréable et une marque blanche suivait mes gestes, mais je me figeais un instant lorsque que la Détraquée se mit à hurler.
C'était moins tolérable pour elle que pour moi, mais puisse qu'elle insistait, je repris mes gribouillis. Je me relevais une fois fini pour admirer un rond difforme avalé par un autre rond ovale, destructurés par le sol fracturé. En bref, de la merde. Je n'y croyais plus vraiment en cette histoire d'invocation, mais peut-être pourra-t-elle m'épater? Ou bien même le plus grand des prêtres ne pourrait rien faire face à deux guignols de notre genre.
Pourtant, cela ne la découragea pas et je l'entendis psalmodier rapidement, agenouillée. Je lâchais mon cailloux inutile et l'observait, attentive à tout changement de pression. Les pieds dans le premier cercle pas très sphérique, je senti mon tatouage au bas du ventre me brûler. C'était à la fois agréable et désagréable… je fermais les yeux pour tenter de me concentrer et le laisser venir à moi. Il était là, il attendait, immobile… et quand sa patience toucha ses limites, je pu nettement ressentir sa frustration, et l'entendre me claquer la porte au nez. Une violente explosion d'énergie me balaya hors du cercle et je percuta violemment le mur proche avant de rebondir au sol, complètement sonnée.

_Putain, grognais-je une main sur le bas du ventre, tentant de rester consciente.

Des tâches sombres dansaient sous mes yeux et mon tatouage me "mordait" si fortement la peau que du sang s'en échappait.

_Enculé, marmonnais-je en me relevant difficilement, la tête dans le cirage et du sang plein les mains.

Visiblement, mes démons n'aimaient pas être dérangés pour si peu. L'invocation avait totalement foirée. Devant moi, le cul par terre, Ancilla avait prit relativement moins de dégâts et reculait à tâton, le regard fixe droit devant elle. Le cercle avait grillé mais ce n'était pas ce qui l'intéressait… à l'autre bout du couloir, la vue libérée de la brume, et grondant comme un gorille, le Démembreur nous avait repéré. Alors que nous étions incapable de courir, le mouvement significatif d'un pan de mur qui se soulevait se fit entendre derrière nous. Nous étions cuites.
Je m'écartais le plus possible d'Ancilla, bien que c'était assez inutile vu l'étroitesse des couloirs, mais le monstre ne semblait intéressé que part elle. Tout autour de lui, les créatures volantes piaillaient de joie. Je serrai le pommeau de mon épée, au coin du mur, tressaillant à chacun de ses lourds pas et au grincement de chaîne qui les accompagnait. Seule et tremblante de peur, la Détraquée se mit à chanter d'une voix vibrante.

_Comme si c'était le moment, marmonnais-je sans pour autant l'interrompre.

J'espérai qu'elle garde son attention et aussi profiter du temps qu'il mettrait à la manger crue pour m'enfuir. Mais frêle comme elle était, ça ne prendrait pas plus de quelques secondes. Tant mieux, parce que sa chanson mieilleuse dégoulinante d'amour me tapait sur le système.
Enfin à notre hauteur, - ou plutôt à la sienne - des orifices au niveau du torse s'ouvrirent dans d'immondes filets de baves pour libérer des langues pointues, qui récoltèrent goulûment le sang de sa plaie. J'espère qu'elle a bon goût, huhu.
Je m'attendais à ce qu'elle se mette à hurler. Au lieu de ça, ses yeux se révulsèrent et sa tête dodelina en arrière. Navré pour toi ma jolie, mais je tiens à ma propre et seule existence. Je tournais les talons pour courir dans le couloir ainsi libéré, une légère migraine entre les oreilles à cause du choc, quand, au bout de quelques petits mètres, je fut percutée par un masse lourde et gluante. Me réceptionnant maladroitement sous la surprise, je relevais la tête au moment où s'écrasait le Démembreur un peu plus loin.

_Quoi?…

Les quatre pattes au sol, j'ouvris de grands yeux époustouflés. L'émanation meutrière que je percevais ne venait pas du monstre, mais de derrière moi. En me relevant, je fis face à la Détraquée, qui me toisait d'un air froid et méprisant. Elle n'était plus elle-même, je pouvais autant le voir que le ressentir. Un démon l'avait possédé, elle, et je grognais de jalousie.

_Ah, tu te réveilles, me moquais-je. Mais tu sers quand même à rien.

Elle me servirait d'appât avec ou sans sa tête. Je relevais mon épée et me rua sur elle, prête à lui trancher le cou.
Elle repoussa la lame d'un geste vif de la main, d'une force si étonnante que l'arme m'échappa des mains. Puis, tout aussi rapidement, elle m'empoigna à la gorge, écrasant mon oesophage petit à petit, le plaisir de me voir mourir brillait dans ses yeux.

Merde, merde, merde! Je n'allais pas mourir comme ça! Je cherchais désespéremment l'oxygène qui refusait d'entrer, frappant de pieds pour la faire lâcher, mais rien n'y faisait, ses muscles étaient durs comme du métal et je n'étais plus qu'un insecte entre ses doigts. Ma vue se brouilla tandis que j'hoquetai, la pression contre mon cou devenait douloureuse. Mes membres s'alourdirent et bientôt, je ne pu les soulever plus longtemps.
A la limite de l'inconscience, dans cet état vaseux entre le rêve et la réalité, j'entendis un gargouillement et je ne savais pas s'il venait de moi. Mais les vibrations du sol me rappelaient que nous n'étions pas seuls. La Détraqué me jeta comme un chiffon malpropre contre le mur, et je m'étalais en ignorant toute douleur, retrouvant l'air qui me manquait tant. Ma gorge était brûlante et l'air sifflait pour rentrer dans mes poumons. Diable de merde, j'ai faillis y passer…

Le Démembreur avait stoppé net sa course lorsque la Détraquée avait soulevé l'énorme chaîne des deux mains pour le frapper avec, lui explosant quatre ou cinq têtes au passage. Il se mit à pousser des borborygmes étranges entre le gémissement et le grognement, et semblait hésiter entre poursuivre et sauver sa peau. Les flammes qui s'emparèrent de la chaîne pour fondre sur lui le décidèrent et, avant de se faire ronger par le feu, il détala dans la direction opposée.
Une montée d'adrénaline et de fureur me saisit lorsqu'elle se tourna ensuite vers moi, prête à finir son travail. Je me relevais en attrapant l'épée et me rua sur elle. Moi aussi, j'avais un travail à terminer.


Dernière édition par Rain Sword le Mer 19 Juil - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Lun 17 Juil - 22:58

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Lorsque je repris conscience, ce fut pour apercevoir Rain se ruer sur moi, l’épée à la main.
Je ne comprenais pas ce que j’avais bien pu faire pour ça, ni même où était passé le Démembreur dont le grognement s’éloignait. Aux dernières nouvelles, il était en train de me dévorer et je ne sus même pas dire pourquoi il ne m’avait pas achevée. Ni même pourquoi c’était Rain qui s’apprêtait à le faire.
Je vacillai et tombai en arrière, à bout de force, me cachant derrière mes bras.
Chaque mouvement me faisait mal, et je ne sus dire pourquoi mais mes bras me semblaient rougis et me brûlaient. Qu’est-ce qu’il s’était passé ?
Avais-je perdu connaissance suite à l’épuisement, ou bien était-ce une manifestation de l’Imbriaque ? L’entité se serait finalement décidée à me sauver ?
« J’ai rien fait ! m’écriai-je. Je ne sais pas ce qui s’est passé, me frappe pas ! »
Je serrais les dents et fermai les yeux dans l’attente du coup, toujours recroquevillée en arrière.
Je m’attendais à un nouveau coup d’épée, mais je ne savais pas si elle allait à nouveau me mutiler, me tuer, ou arrêter son coup au dernier moment. J’étais déjà à bout et je pissais le sang de mes innombrables plaies. Je ne sais pas comment j’aurais pu supporter une nouvelle blessure.
«Arrête, s’il te plaît ! implorai-je. J’en peux plus, j’ai mal partout et je perds tout mon sang… »
Qu’avais-je bien pu lui faire pour la mettre encore dans cet état ?
L’avais-je attaquée ? C’était peu probable, mais pourquoi était-elle à nouveau furieuse après moi ?
J’avais mis le Démembreur en fuite, non ? Elle pouvait me remercier, si c’était bien le cas...
Alors quoi à la fin ?
« Je vais trouver la sortie ! » tentai-je de la calmer.
Tout mon corps était moite mais je frissonnais de froid. Si je ne me choppais pas une septicémie avec tout ça, j’aurai de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 18 Juil - 22:28

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Elle vacilla à l'instant où je m'apprêtais à lui décrocher la mâchoire, esquivant miraculeusement mon coup. Les bras en l'air, je pris une pause, légèrement surprise, en l'entendant se vautrer, inerte. Elle reprit presque instantanément conscience, les yeux à nouveaux normaux, pour me voir tenant l'épée au-dessus de sa tête.

_J'ai rien fait! brailla-t-elle par réflexe, avant de me supplier de ne pas la malmener.

Qu'est-ce qu'il s'était passé? Elle était redevenue elle-même, la frêle Détraquée innocente. Je me détendis, abaissant la lame, m'apercevant que j'étais totalement enraidit. La tension me quitta si brutalement que mes genoux fléchirent, sans pour autant me lâcher. J'étais fatiguée et j'avais mal partout, sans compter que ma gorge était en feu.
A terre face à moi, Ancilla pleurait presque. Je n'avais même plus envie de la tuer. En fait, j'étais sceptique. Une partie d'elle m'intriguait… Je voulais savoir qui logeait en elle, et pourquoi je n'avais pas droit au même avantage incongru. J'ai faillis mourir, et pas un de mes démons n'avait décidé de se bouger le lard. Même Paimon m'avait claqué la porte au nez. C'était injuste. Pourquoi elle? Je veux retrouver ma mémoire!

Complètement frustrée, je soupirai bruyamment.

_Tu…

J'hésitais. J'étais tellement certaine qu'elle ne répondrait - comme d'habitude - à aucune de mes questions, que j'en grommelais d'avance. Je pouvais peut-être demander à quelqu'un d'autre. Mouai, peine perdue.

_Tu vas bien? demandais-je sans vraiment m'en soucier, d'un voix rendue rocailleuse par mes cordes vocales abîmées. J'ai fais fuir le grand méchant en te sauvant la vie, encore une fois.

Je souris. Je pouvais peut-être tester voir si elle se souvenait de quelques chose en la poussant un peu. Même si ce serait nettement plus amusant de la faire saigner. Bizarrement, elle m'intéressais bien plus maintenant que je savais qu'elle avait un problème démoniaque en elle. Et si j'essayais de le faire revenir? Mais il me tuerait en moins de deux.

_Attendons un peu avant de bouger. Il n'est pas très loin, le gros.


Dernière édition par Rain Sword le Mer 19 Juil - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mer 19 Juil - 0:28

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Alors que je m’attendais à me prendre un bon coup d’épée, j’entendis Rain soupirer.
J’ouvris les yeux en desserrant la mâchoire.
« Tu vas bien ? » me demanda-t-elle d’une voix enrouée, l’air de rien, expliquant qu’elle avait fait fuir le Démembreur.
Je baissai les bras pour la regarder, complètement larguée, puis comprimai à nouveau mon épaule.
« Est-ce que j’ai l’air d’aller bien ?! m’indignai-je. C’est pas vraiment le genre de question que l’on pose à quelqu’un que l’on essaie de prendre à coup d’épée toutes les cinq minutes »,  rajoutai-je déstabilisée.
Je réfléchis un instant. La dernière chose dont je me souvins, c’était que Rain me regardait aux prise du démon, sans bouger le petit doigt. Et après ? Elle aurait vraiment finit par réagir pour faire fuir la chose au lieu d'en profiter pour s’en aller ? Je restais dubitative.
Elle me sourit en proposant – ce qui revenait à peu près à la même chose qu’un ordre auquel il valait mieux que j’évite de désobéir si je ne souhaitais pas recevoir un second coup d’épée  – d’attendre là à cause du Démembreur.
« Si je décide de partir maintenant (à supposer que je trouve la force de me lever) tu vas encore t’amuser à me taillader pour que je t’écoute et même si tu ne le faisait pas, je finirais par m’écrouler d’épuisement.
Si j’attends ici comme tu le souhaites, je vais continuer tranquillement à me vider de mon sang, probablement un peu moins vite, mais le Démembreur pourrait bien finir par revenir.  
Dans tous les cas quoi que je fasse je suis fichue. »
Je sentis l’angoisse monter en moi. J’allais mourir ? Et après ? Qu’est-ce que j’allais devenir ? Je regardai Rain, mais son image me revenait trouble.
Au moins une fois, j’avais envie qu’elle arrête de m’enfoncer. J’avais besoin d’aide. De son aide en l’occurrence.
« S’il te plaît, fais quelque chose pour arrêter le saignement… » lui demandai-je.
En baissant la tête, je constatai que les morsures étaient toutes localisés autours de l’épaule et du même côté sur la poitrine, et que le haut de ma robe aussi était brûlé.
Le Démembreur continuait de grogner, furieux, ne démordant pas et tournant sans doute en rond dans son territoire. Si jamais il revenait, je crois que j’allais me suicider pour en finir une bonne fois pour toute.
« Qu’est-ce qui s’est passé quand le monstre s’apprêtait à me finir ? demandai-je à Rain.
Je veux dire, qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai pas simplement perdu connaissance, sans quoi j’aurais pas ces brûlures. Et sans quoi tu n’aurais pas encore levé ton épée vers moi... Je t’ai fait quoi ? Raconte-moi ce qu’il s’est passé exactement… »
J’étais essoufflée et je sentais des fourmillements, de sorte que je marquais une pause.
« T’as vraiment fait fuir le Démembreur ? C’est vrai ? Comment t’as fait... ? »
J’avais du mal à y croire. Si je n’étais pas venu à bout de sa hargne avec l’occulte, je ne voyais pas comment elle aurait pu y arriver elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rise of Shadows [Rain/Ancilla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» GI JOE : Rise Of Cobra - 12" (hasbro) 2009
» Rise Of Sotek
» Recrutement de Sun Rise Xx
» [MTG - CR] Rise of Eldrazi
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cultes du Chaos  :: LE CONTINENT DU MIRKABRA :: Realmwitch-
Sauter vers: