Un monde dévasté à rebâtir. Ce monde est vôtre ! Explorez-le, bâtissez des villes, prenez le pouvoir, devenez puissant ! Renversez le mal ou embrassez-le.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rise of Shadows [Rain/Ancilla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Ven 30 Juin - 22:16

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Je regardais la Détraquée d'un oeil torve quand elle me présenta des excuses qui lui déchiraient la langue. Je trouvais ça un peu – en fait carrément – enfantin de l'obliger à demander pardon, alors qu'elle n'en avait clairement pas envie, si ce n'est aucune culpabilité pour ses conneries. Puis l'Hôte lui prescrit une punition dont je ne doutais pas de la dureté. Ils ne rigolaient pas chez la Décade. Mais vu la manière mieilleusement royale dont il traitait ses sbires, il pouvait, pour équilibrer la balance, se permettre d'être un parfait connard sur certaines choses. Cela, j'en savais pas plus que ça pour l'instant.
Quand Ancilla quitta la table, j'haussais un sourcil interrogateur envers l'Hôte.

_Quel genre de punition pour elle?

Pour ne pas changer, il me souriait doucement.

_Le genre qui lui fera comprendre que mes directives doivent être respectées. Cela à part, avez-vous aprécié notre soirée en votre honneur, hier?

Il changeait clairement de sujet.

_C'était... intense, fit-je en me grattant le menton. Et oui. Mais euh... J'ai un peu abîmé la servante que vous m'aviez donné.

Il balaya l'air de la main.

_Toutes les personnes ici se doivent d'être à la hauteur de vos besoins. En tant que Krishna, vous m'êtes... Vous nous êtes précieuse.

Ce n'était pas la première fois qu'il flanchait sur le sens des mots. J'allais croire qu'il était raide dingue de moi. Mais si j'en croyais ce qu'il me disait, j'allais vraiment être traitée comme une reine. Je crois bien que je vais me plaire ici, au moins quelques jours. Le temps qu'il me faudra pour comprendre ce qu'il comptait réellement faire de moi. M'ouvrir une autre porte occulte... alors que j'en ai déjà tant, c'était étrange. Il voulait quelque chose de bien particulier, mais je savais que, comme la première fois, il éluderait la question. J'avais besoin de quelqu'un d'ici pour m'en dire plus. Mais qui?

_Est-ce que vous avez des activités intéressantes, dans le village?
_Si je peux me permettre, j'aimerai autant que vous restiez dans l'enceinte du temple. Libre à vous de sortir si vous le souhaitez, mais n'hésitez pas à réclamer un guide. D'autre part, j'aurai besoin de vous pour les préparatifs du rituel d'ouverture. Aujourd'hui, malheureusement, je vais devoir m'absenter une bonne partie de la journée. C'est pourquoi j'ai demandé à Opale de vous briefer sur ce que j'attend de vous pour votre aide. Elle est une enchanteresse, et... La voici.

Comme si elle répondait à un appel muet, une femme plutôt mûre se posta à côté de lui. Le regard froid qu'elle m'octroyait me démotiva sur un quelconque jugement physique. Plutôt grande, mince, les cheveux châtains clair tirant vers le roux, assez sèche, elle me jaugeait de haut en bas. Du moins, jusqu'à la limite de la table. Il fallait dire que je faisais pas super bonne allure depuis la veille. Cela dit, j'apréciais la façon dont l'Hôte me refilait que des babysitter féminines et jolies. Moins celle de vouloir me garder à l'oeil. Mais bon, c'est sûr que je vais pas râler en si belle compagnie. Même la Détraquée est jolie en son genre. Juste qu'elle m'a coupé la chique avant même de me dire bonjour. Et puis de toute façon, elle se tape probablement un de ses blaireaux, celui qui la colle partout là... Avec un nom de gonzesse... El... El'na... El'sha, quelque chose dans le genre. Je suis bien contente d'être revenue dans un monde peuplé de paires de seins, parce que je serais partie depuis longtemps sinon.
D'autant que j'avais plus de facilité à retenir les noms et les visages féminins. Opale me conduisit – et avec silence – dans les dédales du temple jusqu'à une pièce d'alchimiste. Je retrouvais un peu mon élément, j'avais quelques notions en alchimie mineure. Il s'agissait d'une petite bibliothèque remasterisée, avec une grande table de pierre ronde au milieu, et une flaque de sang séché. Apétissant.
Opale feuilletait un carnet de note.

_Enlève tes vêtements et allonge-toi sur la table.

Je ne pu retenir un ricanement de gorge.

_Avec plaisir.

Il fallait le dire tout de suite si elle voulait s'envoyer en l'air! Haha, je sais bien que je me fais des scènes. Mais j'aurai espérée que cette séance soit plaisante. Je peux tâter un peu le terrain. Surtout que ma répartie l'avait un peu surprise. Un tout petit peu. Enfin, elle avait brièvement tourné la tête et j'avais pu voir ses sourcil froncés. Oui, de la curiosité, vous dis-je.
Histoire de pimenter la tentative, et aussi de m'amuser un peu, je me déshabillais complètement pendant qu'elle avait le dos tourné. T-shirt, pantalon, bottes et culottes s'étalèrent par terre. Nue comme un vers, je m'allongeais comme elle l'avait réclamé. Bras croisés derrière la tête pour ne pas manquer sa réaction, j'attendis qu'elle délaisse son carnet pour admirer mon corps. Ce qu'elle fit, mais pas vraiment comme je m'y attendais. Elle était plus ou moins choquée – en restant pragmatique – et je mis un certain temps à comprendre que c'était pas ma nudité qui l'avait surprise, mais les marques et le sang de cette nuit. Je n'avais effectivement pas pris la peine de me doucher. Au moins, j'étais imberbe.

_Qu'est-ce qu'il... commença-t-elle avant de secouer la tête, renfrognée. Je veux pas le savoir.

Sacré caractère celle-là. En plus, même pas un commentaire sur mon physique sublime que j'avais formé pendant toutes ces années. Je grognais d'exaspération et plaqua mes bras le long de mon corps pour contempler le plafond distordu. Je l'entendais fureter dans son bordel avant de revenir avec un vase d'eau et un torchon, pour s'appliquer à nettoyer au moins les zones tatouées. En gros, tout mon buste et mes bras.
Je devais avouer que c'était agréable qu'on prenne soin de moi. C'était donc les yeux fermés que je laissais le tissu froid et trempé parcourir mon corps, avec attention. J'aurai pensé qu'elle irait franco comme une grosse bourrine, mais non. J'ouvris discrètement un oeil pour comprendre qu'elle était fasciné par mes tatouages. Penchée aussi près, elle les détaillait un à un, et je pouvais presque voir la miriade d'informations qui passait dans sa tête.

_Tu peux me dire à quel démon correspond ces tatouages? demandais-je.
_Tu ne les connais pas? s'étonna-t-elle.

Je secouais la tête. Elle n'insista pas.

_Eh bien, je les connais pas tous... Mais celui-ci, dit-elle en retraçant l'encre de l'index, c'est Dagon, et ici, Malphas, et Hismael. Tu as des démons redoutables... et d'autres moins intéressant. Ne bouge pas.

Je m'ennuyais tandis qu'elle reproduisait chacun de mes tatouages dans son carnet. Quand elle eu finit, elle me demanda de me retourner.

_J'en ai pas dans le dos. Mais j'en ai un sur la nuque.

Je me tournais de côté et désignait l'endroit. Son silence m'inquiétais.

_Y'a un problème?
_Non... Enfin... C'est étrange, ça ne ressemble pas à un pentacle de démon. Je ne sais pas ce que c'est. C'est fascinant...

Je souris, même si elle le voyais pas. Finalement, je pourrais peut-être avoir une touche. Lorsqu'elle eu fini de gratter sur son calepin, elle m'autorisa à me rhabiller. D'un geste fluide, je descendis de la table pour m'insérer entre elle et la pierre avant qu'elle ne s'écarte. Elle était légèrement plus grande que moi, mais ne m'intimidait pas le moins du monde.

_Tu ne veux pas voir à quel point je peux être encore plus fascinante? susurais-je.

J'avais au moins réussi à tirer un coin de ses lèvres vers le haut, tandis que ses yeux passèrent un instant sur ma poitrine, et pas pour les tatouages, cette fois. Mais elle s'écarta rapidement.

_Je vais devoir faire des recherches sur ces symboles. Et je préfère travailler dans le calme, donc...
_Donc tu veux que j'me tire, terminais-je en ricanant.

Je récupérais mes vêments, mais pris tout le temps pour m'habiller, reluquant le postérieur de l'enchanteresse.

_Au plaisir, sourais-je avant de me diriger vers la sortie.

Elle ne répondit pas, mais je n'avais pas manqué son geste amusé de la tête. Comme quoi, il ne fallait pas se fier aux premières impressions.

_Je reviendrais plus tard pour savoir ce que tu as trouvé, annonçais-je avant de refermer la porte.

Je passais le reste de la journée à chercher Alasan, et à jouer avec elle, et une servante "guide" dans le petit village ma foi assez désert. Je savais qu'Aly avait un dont particulier et pouvais dessiner une carte de n'importe quel endroit en ne l'ayant visité qu'une seule fois. Faire le tour du temple et de la ville s'avéra donc utile le soir venu, quand elle passa quelques heures à gribouiller sur des feuilles de papier tout les étages du temple et un plan du village, et même du chemin parcouru la veille pour y arriver. Rien que ça. Bien évidemment, elle ne pouvait pas deviner les cachettes secrètes, s'il y en avait, tant qu'elle ne les avaient pas découvert. Mais débrouillarde comme elle est, je suis certaine qu'elle m'en trouvera quelques unes dans les jours à venir.
Je gardais les plans pliés dans une poche de mon pantalon, m'exhibant à la foule que pendant les repas. Un peu avant le dîner, j'avais rendu visite à Opale, qui m'avait énuméré le nom des seize démons dont j'étais l'avatar.
Aciel, Aratron, Cassiel, Chenor, Adatiel, Dagon, Malphas, Hismael, Camael, Furtur, Hagith, Mephistoph, Ipos, Orias, Nysrog, et Paimon.
En sachant qu'on pouvait, avec un rituel, ouvrir d'autres portes, que, cette fois, je n'oublierai la clef. Opale n'avait pas encore découvert la signification de celui que je portais à la nuque. Mais elle m'avait proposé de revenir le lendemain pour l'aider sur d'autres tâches. Je profiterai de l'occasion pour la questionner un peu plus sur le fameux plan de l'Hôte.
L'heure du coucher venue, je troquais mes fringues contre une robe de chambre, de même pour Aly, et nous nous endormîmes rapidement, épuisées.


Trois coups vifs m'extirpèrent de mes rêves d'évasion, et je grommelais quand une violente lumière me brûla les yeux.

_Bordel de diable! grognais-je en me tournant de l'autre côté et cachant mon visage dans le pijama d'Aly, qui dormait encore, le temps que je me remette de cette attaque fourbe.

Une bonne odeur me rendit néanmoins perplexe. Depuis quand on attaquait les gens à coup d'oeuf au plat?
Ouvrant les yeux, je dévisageais Ancilla d'un air perplexe. Elle m'apportait un petit déjeuner au lit. Je crois que j'ai raté un épisode. Ou pas. Quand je déplissais mes yeux et qu'elle ne m'aparaissait plus floue et à contre-jour, je pouvais nettement distinguer les nombreuses scarifications sur son corps. Et encore, la partie visible de son corps, c'est-à-dire à peu près tout sauf ses seins et sa ch... Bref. J'essayais de me rappeler si nous avions eu une relation physique mouvementée au courant de la nuit, mais rien ne me venait à l'esprit. Si ce n'était pas moi... Alors elle avait passé une sacré journée de merde hier, et sûrement à cause de moi. Pas que j'allais culpabiliser, je m'en foutais pas mal, mais je trouvais ça illogique de servir un culte qui te traite de cette manière.
Je m'assis sur le lit, encore un peu dans le coltar.

_T'as passé un mauvais quart d'heure, toi, lâchais-je sans moquerie, simplement comme une remarque.

Puis l'évidence me frappa, et me réveilla comme un seau d'eau glacé.

_Attend, tu vas m'dire que t'es ma nouvelle servante? Qu'est-ce qu'ils ont fait à l'ancienne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Sam 1 Juil - 2:34

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Lorsque je relevai les yeux à la fin de ma phrase, je remarquai que Rain s’était réfugiée contre Alasan après un juron. Je me demandai ce que j’avais bien pu faire pour la mettre dans cet état, puis je finis par comprendre après quelques secondes que je l’avais tout simplement éblouie.
Je soupirai, blasée, puis fixai le mur à gauche.
Elle me regarda dubitative puis s’assit.
« T'as passé un mauvais quart d'heure, toi » me dit-elle de l’air le plus naturel du monde.
Mon regard revint sur elle.
Elle était en train de se foutre de ma gueule.
Je craignis de tenir des propos un peu trop virulents qui auraient pu me causer une autre correction, mais tout ce qui sortit en la regardant fut :
« Toi aussi t’as bonne mine. »
Et puis elle tiqua et rajouta :
« Attends, tu vas m'dire que t'es ma nouvelle servante? Qu'est-ce qu'ils ont fait à l'ancienne ? »
J’avais juste envie de l’étrangler.
« Joue pas à ça avec moi. Annaëlle était une fille douce et gentille, elle ne méritait pas ce que tu lui a fait. T’avais pas le droit de lui faire du mal. Tu n’auras plus l’occasion de la revoir en tout cas, enchaînai-je. Maintenant dépêche-toi de bouffer et… et… »
Je remarquai soudain qu’elle était en robe de nuit. Rain en robe… J’avais vraiment tout vu. L’étrangeté du tableau se renforça lorsque je vis une mèche de ses cheveux décoiffés retomber lentement sur son épaule dénudée dont la bretelle avait légèrement glissé le long de son bras musculeux. Son regard pénétrant et si froid semblait sonder mon âme.
« Et réajuste ta robe de nuit, t’as un nibard qui se fait la malle. »
Je me dirigeai vivement vers la sortie.
« Je repasse te coiffer dans cinq minutes. »
Je refermai la porte brusquement derrière moi et me rendis à la première fenêtre du couloir respirer un peu d’air frais. J’avais du mal à mettre au clair ce sentiment confus qui me tracassait.
Tout allait bien avant qu’elle ne fasse irruption dans ma vie. Elle a débarqué et tout a gravité autour d’elle depuis. Elle et toujours elle. Encore. Y’en avait ras le bol.
Je me demandai quand j’allais revoir El’sha. Je ne l’avais pas beaucoup vu ces derniers temps et cela commençait à m’angoisser.
Puis mes pensées revinrent sur Rain. Rain dépenaillée dans sa stupide robe de chambre. Rain qui se réfugiait contre Alasan pour fuir la lumière. Ca aurait pu paraître mignon si elle n’était pas aussi monstrueuse.
Et moi, je ne pouvais plus me réfugier contre personne pour trouver du réconfort. Je me sentais tellement seule.
Elle avait vraiment tout pour elle et moi je n’avais décidément rien pour moi.
Elle allait même finir par prendre ma place. Ca m’aurait même pas étonné...
Fallait vraiment que j’aille me reposer. Je n’avais pas dormi de la nuit et la sieste de la journée n’avait pas suffit à me reposer. Mes yeux me brûlaient.
J’avais peut-être attrapé froid. Ca plus la fatigue, ça pouvait expliquer pourquoi mes pensées devenaient complètement délirantes.
Je refermai la fenêtre et revins sur mes pas. Je respirai profondément pour ne plus être submergée par toutes ces émotions négatives puis refrappai trois coups et entrai, regard au sol, en marmonnant :
« Allez, je vais te coiffer... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 4 Juil - 8:36

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Je baillais à m'en déboîter la mâchoire avant qu'elle ne me fasse remarquer qu'on voyait un de mes seins. Pas plus gênée - et encore bien dans les vapes d'une nuit profonde - je remontais distraitement la bretelle de mon pijama, notant qu'elle n'avait pas dis ça juste pour m'emmerder.

_ Et toi, t'as tout ton corps qui se barre de ta robe, répliquais-je en détaillant ses longues jambes cadavériques.

Mais ses reproches vis-à-vis d'Anaëlle me donnaient à réfléchir. J'avais effectivement pas mal abîmé la petite servante, mais de là à "ne plus jamais la revoir". Ils en avait fait quoi? La donner à manger aux chiens? Quoique je m'en foutais pas mal, mais j'aurai nettement préféré que l'Hôte Blanc me colle n'importe qui d'autre plutôt que cette prêtresse détraquée. A moins que… sa punition était de passer dans mes griffes? L'Hôte ne m'avait rien reproché par rapport à mon comportement, et le connaissant un peu, il n'aurait eu aucun scrupule à le faire. Je suppose que le chien à qui ont donne les mauvais gens à bouffer, c'est moi. Hinhin.
La prêtresse avait abruptement claqué la porte en sortant pour je ne sais qu'elle raison. J'en profitais pour sortir du lit, réveillant sans le vouloir - et enfin - Alasan. Assise sur les draps, elle se tenait immobile, attendant patiemment que la couche de sommeil encore visible dans ses yeux ne s'en aille toute seule. Je pris l'assiette de fruits et l'apportait sur le lit. Autant savourer notre moment de royauté tant qu'on le pouvais.
J'irais bien voir Opale, aujourd'hui. J'aimerai qu'elle m'en dise plus sur chacun des démons encrés sur ma peau. De toute façon, elle a besoin de moi pour préparer le grand rituel. Même si je trouvais encore cette histoire louche. Il me fallait quelqu'un qui en sache pas mal sur l'Hôte pour m'avouer ses intentions, avec ou sans son gré, ça m'est égal. Je penserai bien à la Détraquée, mais elle n'avait vraiment pas l'air d'en savoir quoi que ce soit pendant le voyage. M'enfin, ça vallait le coup d'essayer.
Nous terminions les fruits quand justement, elle rentrait à nouveau dans la chambre, comme d'habitude, sans permission. Toquer deux trois fois juste avant de pousser la porte n'était pas du tout utile. L'idée de me faire prendre dans une position très compromettante me traversait l'esprit. À l'occasion, ce serait amusant.
Elle évitait délibéremment mon regard, sûrement honteuse ou enragée de devoir subir les basses besognes, en marmonnant quelque chose comme "Allez, je vais te coiffer".

_J'ai pas besoin d'une nounou, je sais encore comment marche une brosse.

J'ignorais ses revendications en me levant et fouillant dans le tiroir d'une armoire pour en tirer une grosse brosse ronde en bois. Sans prendre la peine de me caler devant la grande glace dans le coin de la chambre, je donnais quelques rapides coups à ma tignasse sombre.

_Si tu veux te rendre utile, fais donc couler un bain pour Aly.

Je n'avais pas particulièrement d'attrait pour la propreté du corps. Je me sentais mieux sous une couche de crasse et de sang. Mais pour Aly, j'essayais de faire des efforts. Elle était plus jolie quand elle n'avait pas un masque crasseux sur le visage, et puis, j'apréciais les baignades tout de même. Les bains aussi.

_Avec de l'eau bien chaude, surtout, précisais-je.

Je me fis une longue tresse que je laissais en arrière, nouée par un élastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 4 Juil - 23:41

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Je m’approchai du meuble pour récupérer de quoi la coiffer lorsqu’elle se leva en expliquant qu’elle savait se servir d’une brosse. Je fis rapidement deux-trois pas de recul pour la laisser passer sans qu’elle ait à me rentrer dedans pour le faire.
« Tu sais peut-être te servir d’une brosse, accordai-je, mais à voir l’état de tes cheveux tu n’as pas dû t’en servir souvent. Remarque, devait pas y en avoir beaucoup d’où tu viens j’imagine... »
Elle ne m’écoutai pas, pour changer.
Je ne compte plus le nombre de fois que je parle dans le vide avec elle.
D’accord, qu’elle se débrouille après tout ça m’était égal.
J’allais tourner le dos pour quitter la pièce lorsqu’elle trouva quand même quelque chose à me demander :
« Si tu veux te rendre utile, fais donc couler un bain pour Aly. »
J’ouvris la bouche pour répondre qu’il serait bien qu’elle se lave aussi, mais elle rajouta :
« Avec de l'eau bien chaude, surtout. »
Je me retins de lui répondre qu’on avait un assez grand chaudron en cuisine qui serait bien plus pratique pour faire bouillir sa gamine. Je fermai ma gueule. Je voulus me retenir de rire à la place, mais j’entendais déjà les spasmes de l’air dans ma gorge.
Bon, valait mieux que je me contrôle – des fois qu’elle se vexe et m’en mette une dans la gueule -
Mais plus je me retenais et moins j’y arrivais. Si bien que bientôt j’explosai de rire en me rendant dans le renfoncement de la chambre dédié à la toilette pour prendre le matériel nécessaire.
Bon… un peu de sérieux. Mais c’était si drôle d’imaginer cette folle furieuse se faire une soupe d’humain pour la bouffer.
Je posai deux serviettes sur une chaise et pris une carafe pour aller la remplir.
Je me demandai où était passé El’sha. J’avais l’impression que ça faisait une éternité que je ne le voyais plus, mais en soit ça ne faisait que deux/trois jours. J’étais triste.
Et s’il avait juste décidé de m’oublier ?
Il fallait que je lui parle. Mais pour ça fallait-il encore que je le vois…
J’allais remplir le chaudron d’eau pour la faire bouillir. Et si j’allais chercher El’sha pendant ce temps ?
J’allais bien finir par le croiser quelque part tôt ou tard.
Je jugeais plus sage de rester dans la cuisine en attendant. Je m’occuperai du reste quand j’aurais fini de m’occuper de Rain et de la gamine. Ce que c’était long à chauffer…
L’eau fini par, enfin, bouillir, et j'en versai dans la carafe que je ramenai dans chambre. A plusieurs cela se fait vite, mais vu que j’étais seule… Ca allait bien prendre trois à quatre fois plus de temps à faire des aller retours.
Au dernier versement de l’eau dans le baquet, j’invitai Rain à y amener la gamine.
« Ce sera tout ? » demandai-je ensuite.
Je me dis que je pourrais toujours lui proposer de rajouter des carottes et des oignons pour relever le goût...
Et… Me voilà repartie dans un nouveau fou rire. Tellement intense que j’en pleurais littéralement de rire. Elle allait vraiment finir par m’en mettre une, j’en étais certaine, mais je n’arrivais pas à me retenir et mon rire finit sur une intonation inquiétante. Etait-ce encore moi qui riais ?
Lorsque je parvins à me calmer, je me rendis compte que ne ne riais plus parce que j’étais en train de pleurer.  
Merde.
Manquait plus que ça. Je ne voulais pas qu'elle le voit.
Un de ces jours, j'allais vraiment trouver un moyen de me faire exorciser.
En attendant j'essuyai mes larmes discrètement et mon rire recommença, une troisième fois, me paraissant cette fois impossible à maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Jeu 6 Juil - 21:56

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Pendant que ma fidèle servante attitrée – oh oui les grands mots – s'occupait de préparer le bain pour Aly en faisant des aller-retour exaspérant dans ma chambre, je pris le temps de m'habiller convenablement. L'armoire était pleine à craquer de vêtements propres, j'avais l'embarras du choix. Quoique, je pouvais déjà trier les mauvais goûts, soit à peu près tout ce qui était coloré et clair. J'optais pour un pantalon assez ample en toile, des bottes hautes, un haut à manches longues recouvert d'un gilet. Le tout en pourpre et noir. Parfait pour moi.

Après un énième passage dans la salle de bain adjacente, Ancilla soupira:

_Ce sera tout?

Hm. Je laissais Aly se déshabiller et patauger dans l'eau bouillante, tout en envisageant plusieurs options de réponses. L'envoyer paître comme une esclave, ou la quémander pour des faveurs plus charnelles, comme une prostituée? Dans les deux cas, c'était de la maltraitance, et l'idée me fit sourire. Un sourire qui trouva reflet sur le visage de la Détraquée.
Meh? Qu'est-ce qui pouvait bien la faire sourire comme ça? Je n'avais encore rien dis. Je fronçais lorsqu'elle éclata de rire à en perdre haleine.

_Wow, c'est quoi ton problème? râlais-je.

Mais ça ne suffit pas à la calmer. Elle était tellement prise d'un rire furieux que je me demandais si elle n'allait pas perdre la boule une fois de plus. Quoique, en fait, c'était déjà le cas. Je croisais les bras en attendant impatiemment qu'elle s'explique, à deux pas d'elle, prête à lui rendre coup sur coup si elle tentait quoique ce soit.

_Sans déconner, t'es complètement tarée comme gonzesse. On voit c'que ça fait de traîner dans le culte des Décadents hein. Ça te va bien, en fait. Si t'as rien d'autre à dire, tu peux te casser, j'ai pas besoin d'une babysitter.

J'espérais pour elle qu'elle n'était pas simplement en train de se foutre de ma gueule, ou bien elle aurait la sienne en sang. Et puis merde, j'aurai préféré Anaëlle. Si c'est comme ça toute la journée, je vais aller la chercher moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Sam 8 Juil - 3:39

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla


« Sans déconner, t'es complètement tarée comme gonzesse, entendis-je pendant que je luttai pour maîtriser mon fou rire démentiel. On voit c'que ça fait de traîner dans le culte des Décadents hein. Ça te va bien, en fait. Si t'a- s rien d'autre à dire, tu peux te casser, j'ai pas besoin d'une babysitter. »
Rain me regardait les bras croisés, sa lueur habituelle d’hostilité dans le regard.
Je m’étonnai qu’elle ne m’ait pas encore cogné dessus. J’étais quand même en train de lui rire au nez. C’était amusant d’un certain sens de l’exaspérer.
« Tu n’as pas idée jusqu’à quel point s’étend la folie... » dis-je dans un gai sourire.
Alasan profitait tranquillement de son bain.
« J’vais lui chercher quelque chose à se mettre sur le dos... » dis-je en repartant avant d’exploser à nouveau de rire.
« Quelle profite bien de son bouillon… de son bain, me rattrapai-je hilare.
Sacré lapsus révélateur.
Je ne savais pas vraiment où trouver des habits pour enfant ici, il me semblait qu’Annaëlle était l’une des rares ici à avoir des doigts de fée et une foule d’autre qualités. Tant pis, j’allais devoir trouver quelqu’un d’autre pour coudre une robe en urgence.
Alors que j’allais chercher quelqu’un à qui confier ma mission, je croisais Glenesh et Niglo qui parlait au détour d’un couloir.
« Vous n’avez pas vu El’sha ? » fut la première phrase que je leur adressai.
Glenesh avait l’air de mauvaise humeur.
«  Je ne l’ai pas vu aujourd’hui, m’informa-t-il désagréablement.
En même temps on ne le voit pas souvent ces derniers temps… » rajouta Niglo. 
Je me demandai bien ce qu’il se passait pour qu’il soit devenu si distant.
J’abandonnai l’idée de trouver quelqu’un pour me bricoler un vêtement et me rendis dans le stock de tissus pour le faire moi-même. Quand j’aurais un peu plus de temps, j’irai chercher quelqu’un qui fera tout un stock d’avance.
En attendant, je récupérai un rectangle de tissu noir et élastique auquel je rabattis les côtés horizontaux afin de faire une robe simple en bustier. Ce n’était pas très soigné et la couture n’a jamais été l’un de me points forts, mais ça faisait largement l’affaire.
Je retournai ensuite dans la chambre après avoir frappé deux coups sur la porte. Je regardai distraitement mes pieds, préoccupée.
« Bon, c’est tout ce que j’ai pu faire pour l’instant. Annaëlle se débrouillait bien mieux que moi, mais maintenant qu’elle n’est plus là faudra faire avec. »
Je me demandais où pouvait être El’Sha. Il passait son temps à me surveiller de près et là c’est à peine si je le voyais. Il fallait que je me débrouille de le trouver rapidement. Quand j’aurai le temps…
« Quand vous serez prêtes rejoignez-moi dans la bibliothèque. »
Je levai les yeux pour lui tendre le vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Dim 9 Juil - 2:43

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Tu n’as pas idée jusqu’à quel point s’étend la folie...

Non, peut-être pas, mais je me portais bien mieux sans le savoir. En attendant, l'envie de mettre fin à la vie de cette cinglée se mêlait à l'amusement et la curiosité qu'elle m'apportait. Mon regard se fixa sur sa jugulaire palpitante, pensant à quel point il serait facile et tentant de le serrer jusqu'à ce qu'elle s'étouffe. Est-ce qu'elle rirait encore pendant son agonie? Je souris à mon tour, tandis qu'elle s'esclaffait encore. Ah, si elle savait où se promenaient mes pensées... Le besoin de sang prit lentement possession de moi et j'entendis clairement le tambour profond et régulier résonner dans l'obscurité, à l'intérieur de moi. Comme à chaque fois que je m'apprêtais à prendre une âme, à l'offrir. Ce son était comme un souffle revigorant, à la fois bienfaisant et malfaiteur.
Pourtant, je n'avais jamais eu réellement d'envie sans raison, et je n'avais pas particulièrement le désir de la tuer elle. Juste de tuer quelqu'un, n'importe qui. Le rituel de la dernière fois avait réveillé quelque chose en moi, quelque chose d'important. Mes souvenirs n'étaient pas revenus et pourtant, j'avais l'impression qu'ils étaient là, à deux pas. Si je tuais la Détraquée là, maintenant, aurais-je encore ces sensations enivrantes, ou bien les perdrais-je? C'était de sa faute, si j'étais si bizarre.
Elle quitta la pièce en pouffant, faisant allusion au bain bouillant d'Aly comme d'une casserole de cuisson. La bonne blague. Ce n'était pas tout à fait faux, quoique. Alasan adorait l'eau presque bouillante, sans avoir la moindre brûlure. Une de ses particularités mystérieuses.

Je la sorti de l'eau pour l'essuyer avec un semblant de serviette, et l'aida à se revêtir des vêtements de la veille, même s'ils n'étaient plus très propres. Je m'en fichais bien de ce que pouvais faire encore l'autre folle, j'avais envie de sortir prendre l'air. Néanmoins, il ne faisait pas très chaud. Je la recouvris d'un des manteaux légers de mon armoire, si grand qu'il traînait la poussière du sol. Je fis de même pour moi et lui intima de me suivre. Autant profiter de l'absence de la babysitter pour se faire la malle.
Trouver la sortie dans cet immense temple n'était pas une partie de plaisir, mais je pu échapper à la vigilance des habitants en me planquant de temps à autre. Au lieu de sortir par l'entrée principale, je me retrouvais à l'arrière, dans les jardins. Ou plus précisément, le grand labyrinthe que j'avais aperçu l'autre jour depuis la salle des banquets. L'atmosphère était pesante et chargée d'un épais voile brumeux qui empêchait si bien la lumière de passer, qu'on avait l'impression qu'il faisait nuit. Mais je pouvais voir quelques mètres en devant et, passant sous l'arche végétale, j'attrapais une lanterne déjà allumée. Prenant la main d'Aly de l'autre, je lui souris.

_Une petite promenade étrange dans un labyrinthe sans fin, ça te dis?

Je senti son approbation et, enjouée, l'entraîna dans les limbes. Peur, moi? Ah! Un sentiment pour les faibles. J'étais la peur incarnée, celle qui terrifiait, je n'avais pas à m'embarrasser de telles émotions impulsives et irraisonnées. Je m'ennuyais et ce parc m'intriguais déjà depuis un moment. Je n'avais simplement pas eu le temps de m'y engouffrer.
L'herbe sous nos pas avait laissé place à des dalles rongées par la nature. Et si on s'approchait, on pouvait s'apercevoir que les murs végétaux n'étaient rien d'autre que des murs de pierre recouverts de plantes grimpantes. Aucune possibilité de tricherie donc. Mais je me demandais bien l'utilité d'une telle construction. Qu'est-ce qu'elle cachait? Des démons? Des créatures surnaturelles?
Nous nous enfonçâmes lentement dans les corridors végétaux, l'excitation à son comble.


PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Dim 9 Juil - 21:15

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

...
Cette maudite garce allait vraiment finir par me rendre dingue. Je pars lui chercher quelque chose et elle, elle se tire si tôt que j’ai le dos tourné.
Je soufflai d’exaspération et balançai le truc qui était censé être une robe – ou du moins un truc qui se voulait être une robe – sur le lit.
Je me demandai où elles étaient passées et espérais que Rain n’avait pas quitté le temple. Je n’avais pas envie d’avoir d’autres problèmes par sa faute. Une autre correction suivi d’une nouvelle course poursuite était la dernière chose dont j’avais envie.
Peut-être avait-elle juste décidé d’aller rejoindre Chael dans la salle principale ou de visiter le temple. Elle n’avait pas pu aller bien loin en si peu de temps et de toute manière, à pied, elle ne pouvait aller nulle part. La seule chose qu’il y avait à proximité était une cité qui était en ruine et il fallait bien une bonne journée de marche pour l’atteindre.  
Il n’y avait personne dans la salle principale. Les gens devaient encore être en train de déjeuner à cette heure-ci. Je pus constater en effet que Chael était à table. Il y avait Niglo et Glenesh également mais pas d’El’sha et encore moins de Rain et Alasan.
Je fis ma révérence habituelle et Chael me demanda comment allaient nos hôtes.
« Elles vont bien, mais… bredouillai-je.
- Et où sont elles ? 
- Je… je les cherche. Je me suis absentée de la chambre un instant et à mon retour elles n’y étaient plus…
- Eh bien retrouve-les. Elles n’ont pas pu quitter l’enceinte du temple puisque l’entrée est surveillée. »
Je fis un signe de tête pour acquiescer et repartis.  
Bon…
Il fallait que je retrouve cette sale fouineuse.
Je fouillai rapidement les lieux mais je ne la voyais nulle part. Elle était peut-être sortie se promener dans les jardins.
Non, personne ici non plus.
Mais…
Je pris peur.
Il n’y avait aucun garde, mais pourquoi avaient-t-il quitté leur poste ?!
Elle n’était quand même pas allée dans…
Merde.
Là, on allait avoir un sérieux problème.
Si elle était bien allée fouler ce lieu et qu’elle réveillait ce qui s’y était tapis, il valait mieux s’enfuir le plus loin possible.
Je n’avais pas le choix. Je n’avais vraiment pas envie d’aller me perdre dans ce dédale monstrueux mais je ne pouvais malheureusement pas la laisser aller se jeter dans la gueule du loup.
Même moi qui connaissait bien ce labyrinthe et qui y étais allée bien des fois, je n’étais jamais assurée de trouver mon chemin, et la structure végétale se modifiait régulièrement pour fermer des passages et en ouvrir des nouveaux. Il fallait des tas de calculs complexes et nombreux qui pouvait facilement se trouver faux. Personne n’était censé y avoir accès sans l’accord de Chael.

Je me demandai comment la retrouver là. J’avais à peine le temps de calculer par où aller et encore moins de prendre le temps de repérer son énergie. J’allais me perdre assurément.
Ce labyrinthe avait la particularité d’entraîner les malheureux visiteurs en son centre, vers l’hôte qui logeait généralement à cet endroit du dédale. Y accéder n’était donc pas bien compliqué, mais en repartir l’était un peu plus.
J’attrapai une lanterne et constatait en passant qu’il en manquait une.
Je me précipitai au coeur de la pénombre sans prendre le temps de calculer. Ca aurait été plus simple pour le retour, mais chaque chose en son temps. Chaque feuille émanait régulièrement un bruissement menaçant et le souffle du vent était moite.
J’entendis un cliquetis de chaîne et mon sang ne fit qu’un tour.
Par toute l’horreur de ce monde… Pourvu que ce ne soit que mon imagination, angoissai-je.
Il fallait que je la retrouve vite avant qu'il ne lui arrive quelque chose.
Un grondement sourd se fit entendre au milieu de la brume éthérique.
Oh non… je n’avais donc pas rêvé. Cette abrutie l’a réveillé... 
«  Rain ! criai-je à plein poumons. Rain, je t’en prie, répond-moi ! Rain ! »
Si je pouvais la retrouver avant d’être nez à nez avec la chose qui vivait là ça n’était pas plus mal.
 Dans ma précipitation je trébuchai sur l’un des nombreux crânes qui jonchaient les lieux et m’etalai de tout mon long par terre.
Je me relevai vivement et repris ma course, mais un nouveau grondement, puissant cette fois, retenti.
Merde… J’avais bien peur qu’elle ait croisé son chemin.
« Rain ! Est-ce que tu m’entends ? criai-je à nouveau. Rain !!! »
 Je n’étais plus très loin, elle devait forcément m’entendre. Si elle pouvait me répondre, j’arriverais plus facilement à me diriger pour les retrouver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Sword

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Lun 10 Juil - 22:22

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Je sentais le froid mordre ma peau et frissonnais. J'avais bien fais de refiler un manteau à ma petite Aly, même si je me doutais que ça ne devais pas tant la protéger. Elle serrait ma main plus fortement, je ne savais pas trop si c'était parce qu'elle avait peur ou froid, mais je ne sentais rien de précis malgré notre connexion. J'avais l'impression qu'entrer en ce lieu avait rompu notre lien... Ou plutôt, l'avait rendu flou, perdu dans les limbes. Chacun de mes pas était ralenti par l'opression psychique qui forçait mon esprit. Quelque chose de lourd et de puissant se cachait dans les couloirs, quelque chose de sombre, je le sentais. Et cette chose écrasait toute autre sensation. Elle était maîtresse de ce lieu, et nous venions de la déranger.
Je ne pu m'empêcher de ricaner, amusée par cette rencontre prochaine. Ah! Tout mes sens étaient frétillant. Ce besoin de sang que j'avais ressenti plus tôt était titillé, intrigué. Je voulais la trouver, cette chose...

Nous marchions depuis seulement quelques minutes dans un silence mortuaire seulement perturbé par nos pas sur le bitume craquelant, quand j'entendis un grincement particulier, un frottement de deux pierres l'une contre l'autre. Je regardais derrière moi juste assez tôt pour voir un mur tourner de manière à bloquer le couloir que nous venions d'emprunter. Tiens donc... Déjà que je ne me rappelais plus où avoir bifurqué, ça allait être mission impossible de ressortir de là. M'enfin, c'était sans compter Alasan. Elle avait un don singulier, celui de mémoriser photographiquement les lieux, de telle sorte qu'elle ne pouvait jamais se perdre, une véritable carte se formait naturellement dans sa tête sans le moindre effort. Il suffisait qu'elle découvre une seule fois l'endroit. Cela dit, j'espérais que les couloirs de changeaient pas totalement de forme, ça lui compliquerait la tâche. Oh, elle saura se débrouiller.
Le brouillard s'estompait quelque peu au fur et à mesure que les murs nous guidait vers un endroit incertain. J'entendi un brusque battement d'aile sur ma droite et pu surprendre, perché au sommet du mur, une... gargouille? La créature n'était pas plus grande qu'Aly, accroupie, elle nous fixait de ses yeux rouges lumineux. Ses ailes battaient à intermittence, comme gênées. Elle était grisâtre et poilue, de longs crocs dépassaient de sa mâchoire difforme et de grandes oreilles pointues visaient le ciel. Elle nous reluquait sans bouger, mais je me demandais si elle n'allait pas se jeter sur nous dès que nous aurions le dos tourné. Je venais seulement de réaliser que je n'avais toujours pas d'arme, et cette situation devenait déplaisante. A mon retour, ce serait la première chose que je chercherais.
Je repris la route, gardant les oreilles bien ouvertes à tout bruit suspect, comme celui d'une gargouille fondant sur nous, mais elle n'en fit rien. Au détour d'un couloir, je me figeais, les yeux ronds.

_Wow! Ça alors!

Si c'est pas génial! Un vieux squelette poussiéreux et tartiné de toiles d'araignées, recouvert d'une armure épaisse et noire, aparemment défoncée au thorax, gisait contre un mur. Je m'en approchais avec un grand sourire.

_Toi mon vieux, j'suis presque sûre que personne ne sait où t'as fini. Tu m'excuseras, mais je m'en fou aussi, c'est ça qui m'intéresse.

Je me penchais pour récupérer l'épée enserrée dans sa poigne morte. Ses os craquèrent sans aucune résistance, réduit en miettes par le temps. L'arme était lourde et mal acérée, mais semblait encore en bon état. Avec un peu de force, on pouvait bien trancher un membre ou deux.

_Ça, ça me plaît.

Quatre gargouilles se posèrent soudainement sur les murailles, attirée par je ne sais quoi. Mais toutes me regardaient en observateur silencieux. Ça devenait assez gênant.

_Quoi? Vous voulez tâter de mon épée?

J'avais toujours voulu sortir cette phrase idiote. Je ne pensais rarement à une épée en disant ça, et ça me fit sourire.

_C'mon, Aly.

Je décidais d'ignorer ces bestioles, me sentant plus en sécurité maintenant que j'avais de quoi me défendre, et lui tendit la main sans me retourner. Ne l'entendant pas venir, je me retournais.
_Oh.

Je gloussais. Elle s'était accoutrée du casque du soldat mort, bien trop grand pour elle.

_Eh bien, tu es belle comme ça, dis donc, m'amusais-je en resserrant la sangle avant de la refermer. Allez, viens, on va chercher d'autres jouets.

J'époussetais sommairement le casque avant de lui prendre la main et nous remettre à notre exploration. Décidément, c'était bien plus intéressant que de passer du temps avec l'autre quiche. Je me demandais combien de corps pouvait cacher ce labyrinthe. Il y avait peut-être un magnifique trésor.
Ma longue et lourde épée grinçait sur le sol. Je n'avais pas vraiment l'intention de passer inaperçue, à vrai dire. Je voulais quelque chose ou quelqu'un à me mettre sous la dent. Et plus nous avançions, plus ma sensation d'opression se faisait importante. Regardant parfois le plafond brumeux, je ne fis pas attention à l'énorme chaîne qui traînait par terre et me vautra stupidement.

_Argh! Mais qu'est-ce que c'est que ce truc?

Comment cette merde pouvait traîner au milieu de nulle part? Aly, que j'avais lâché pour ne entraîner dans ma chute, regardait un point invisible au fond du carrefour, au couloir de droite. Avant que je ne me décide à jeter un oeil sur ce qui pouvait l'intriguer autant, l'épasse chaîne glissa d'un cran, dans un grincement dérangeant, vers cette même direction. Mais je n'y voyais rien, le brouillard bloquait ma vision.

_Qu'est-ce qu'il y a là-bas? demandais-je alors à Aly.

Elle ne broncha pas mais je senti nettement son inquiétude. Si j'avais cru que notre lien avait été rompu, ce n'était visiblement pas le cas. Toujours le cul par terre, j'hésitais au chemin à prendre. Je ne prenait jamais à la légère les peurs d'Aly, et je n'allais pas la terrifier pour quelque prétexte de fun attitude. Malheureusement, je n'allais pas hésiter longtemps. Un violent coup de vent souleva un nuage de poussière, et je levais un bras pour me protéger les yeux. Au même instant, Aly poussa un cri bref et j'entendis la collision étouffée avant de la voir disparaître au fond du couloir.

_ALY!! hurlais-je en me relevant.

Je ramassais mon épée et me mit à sa poursuite. J'étais sûre que ces gargouilles de malheur me feraient un coup foireux... Mais de là à m'enlever ma fille! J'évitais comme je pu l'énorme chaîne et les nombreux débris qui s'empilaient dangereusement. Des os humains... Il y en avait de plus en plus.
Un nouveau cri, plus long, d'Alasan. Et mon coeur comme mon corps entier fut parcouru d'un terrible effrois. Elle était terrifiée.

_BORDEL!!!

Pitié, pitié pitié... Tout mais pas ça. S'ils lui font du mal, je les tuerai tous jusqu'au dernier. Je les crèverai comme de vulgaire porcs, peut importe le nombre de pacte démoniaque je serai obligée de signer pour ça...
Mes pas bruyant se répercutaient contre les murs, mais je pu presque distinguer d'autres cris, plus loin. Comme si... si quelqu'un appelait mon nom? Je devais rêver. Je secouais la tête et, haletante, pivotait dans les couloirs en suivant la grosse chaîne, qui commençait à remuer. Quoiqu'il pouvait y avoir au bout... Je le crèverai avant qu'il ne pose un seul doigt sur Aly.
Je trébuchais à maintes reprises, mais ma peur de la perdre était telle que je n'y prêtais aucune attention. Au-dessus de moi, une, puis deux, puis une multitude de gargouilles volaient dans la même direction que moi. Quelque chose les attiraient toutes... Et ce n'est que lorsque je fus au seuil d'une immense plateforme, au centre du labyrinthe, que je compris de quoi il s'agissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancilla
Prêtresse de la Décade
avatar

Réputation : 0
Caractéristiques : For : 1 End : 1 Dex : 1 Mag : 7 Char : 6 Int : 4
Messages : 90
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   Mar 11 Juil - 1:21

Rise of Shadows
Rain Sword feat Ancilla

Rain ne me répondit pas mais je pus tout de même l’entendre paniquer.
Il me semblait avoir aussi entendu la fillette crier…
Quelle merde. La situation était catastrophique.
J’espérais bien que ça lui faisait une leçon. J’étais fatiguée de toujours devoir garder un œil sur elle et fatiguée de devoir courir dans tous les sens ici. Les murs se déplaçaient toujours et je n’avais pas relevé ce qu’il fallait pour calculer le chemin retour. On allait passer un bon moment ici…
Une ombre passa au dessus de ma tête et je pus apercevoir voler une Drille, ces créatures étranges et facétieuses. Celles en ces lieux ressemblaient à des chauves-souris humanoïdes énormes, mais il en existait bien des espèces différentes. Il se disait que ceux qui pouvaient en apprivoiser une obtenaient un lien particulier avec la créature qui restera jusqu’au bout fidèle à son humain.
J’ai toujours voulu en avoir une, mais je ne me sentais pas capable d’arriver à l'apprivoiser.
Ce n’était pas maintenant que j’allais le faire en tout cas.
Je me précipitai pour retrouver les filles qui étaient de plus en plus en danger au fur et à mesure que le temps s’écoulait.
Je débouchai tout d’un coup au centre même du labyrinthe pour apercevoir devant moi le Démembreur.
Cette chose sans vie habitée par l’une de ces forces venue d’ailleurs, composée d’une pléthore de membres d’êtres vivants qui lui ont été sacrifiés en ce lieu. Des jambes, des bras, des têtes, des organes et que sais-je encore quoi d’autres dans ce tout puant et repoussant qui s’agitait et gesticulait sans aucune logique. On pouvait se demander si les membres n’étaient pas toujours vivants.
A ma droite se trouvait Rain et à ma gauche Alasan vautrée au sol. Cette dernière ne bougeait pas mais je ne pouvais pas voir si elle avait perdu connaissance ou si elle était juste bien sonnée et terrifiée. Il y avait bien de quoi être en état de choc pour une fillette de son âge...
Comment cette abrutie de Rain a-t-elle pu entraînée la pauvre enfant la dedans… elle m’écœurait. Elle était aussi stupide que méchante en fin de compte.
« Tu es complètement inconsciente d’avoir réveillé le Démembreur, espèce de malade ! hurlai-je. Tu m’expliques qui on va sacrifier pour l’apaiser, maintenant ?! »
Non, il n’allait pas s’endormir bien gentiment comme un bon chien obéissant. J’allais devoir engager une lutte sans nom pour qu’il démorde et je commençais à paniquer sérieusement.
Son attention se porta vers moi, et je pense pouvoir dire qu’il me « regardait » à sa manière – puisque chaque membres était dirigé vers moi.
« Stop ! » émis-je fermement.
C’était inutile, il ne comprenait certainement pas le langage courant – ou du moins celui-ci n’avait aucun impact.
Mais c’était le seul truc que j’avais trouvé à dire pour gagner du temps.
Je sentis le trouble en lui. L’incompréhension d’un enfant à qui on veut retirer son jouet sans raison et qui s’apprête à piquer une crise de nerfs.
Je n’avais pas souvenir d’avoir déjà retiré une pauvre victime de ses griffes, et je ne pense pas qu’il ai pu comprendre pourquoi je le faisais ce jour-là.
Il s’approcha lentement, tel l’enfant qui réfute totalement l’autorité de l’adulte à qui il a été confié.
Je reculai tout aussi lentement et me tournai vers Rain.
« Ne reste pas plantée là ! Viens derrière moi avant qu’il ne te fonde dessus pour te démembrer... »
La fureur du démembreur s’amplifiait à chaque instant et je pus le voir hésiter sur laquelle des trois proies qu’il avait en face de lui attaquer.
Moi qui était en train de m’interposer face à ses proies ?
Rain qui avait crié ?
Ou bien Alasan qui était déjà à terre et presque offerte ?
Et la lutte commença.
Incantations, menaces, prières – le tout en latin - et tout le reste qui va avec ce genre de chose.
Je ne savais pas combien de temps j’allais tenir face à l’épuisement, mais si jamais je flanchai, je pouvais dire que nous étions toutes les trois perdues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rise of Shadows [Rain/Ancilla]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rise of Shadows [Rain/Ancilla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» GI JOE : Rise Of Cobra - 12" (hasbro) 2009
» Rise Of Sotek
» Recrutement de Sun Rise Xx
» [MTG - CR] Rise of Eldrazi
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Cultes du Chaos  :: LE CONTINENT DU MIRKABRA :: Realmwitch-
Sauter vers: